Le Kiwi, le Oui à la diététique

Ce fruit succulent issu d’une liane dont les longues pousses aiment les sols humides, est originaire d’une forêt bordant le fleuveYang-Tsé-Kiang, dans la lointaine Chine Sud-Occidentale. Les anciens le nommaient «Yang Tao», Pêche du Yang. Il était utilisé contre la fièvre et comme plante ornementale.

L’Actinidia Chinensis – Le Kiwi

Entre 1740 et 1757, Chéron d’Incar-ville, un Jésuite français, en collecta quelques plants. En 1847, Jules Plan-chon, botaniste français, décrivit pour la première fois la plante, dont quelques spécimens furent ramenés de Chine par Robert Fortune lors d’un voyage effectué en 1843/1845. Le botaniste les nomma « Actinidia Chinensis ». En 1904, les premiers plants parvinrent à Selva Brancolar, près de Nice, puis en 1920, ils arrivèrent au Jardin des Plantes à Paris.

Le Kiwi, un fruit aux multiples vertus

La revue horticole du 16 Avril 1941, fit état du seul plant femelle étudié au Muséum d’Histoire Naturelle de Paris, qui produisit en Octobre 1940, une récolte de 85 kilos

Au début du siècle, quelques plants de kiwi furent importés en Nouvelle Zélande on les nomma « Chinese Goosberry » ou groseille de Chine. Les premiers clients de ces fruits furent l’Angleterre et les Etats Unis, lesquels en pleine guerre froide contre la Chine et la Russie demandèrent aux Néo-Zélandais de renommer le « Chinese Goosberry ». On l’appela « hiwi », nom d’origine Maori, car le fruit avait la couleur de l’oiseau terrestre, emblème du pays. En 1952, on exportait les premiers kiwis.

le Kiwi arrive en Europe

Ce n’est qu’à partir de 1960, qu’il est planté en Europe et que les consommateurs le découvrent.
Pesant de 110 à 120 grammes, à la pulpe vert émeraude, au centre du fruit se trouvent des stries et de fines graines noires, comestibles. La moyenne de vitamine C d’un Kiwi est de 80 mg/100 gr ce qui est très bon pour votre organisme comme le souligne cet excellent article disponible sur https://radio-r2r.fr/

Dès l’âge de six mois il peut être introduit dans l’alimentation des bébés (exempts de terrain allergique) auquel cas, il vaut mieux attendre que l’enfant ait un an, on le lui donnera cuit, sans graines. Ce fruit est parfait lorsque l’organisme doit faire face aux virus et microbes. Il est préférable de le choisir un peu souple au toucher, car son goût sera sucré et délicatement fondant. S’il est plus ferme, son goût est plus acidulé. Sa peau doit être marron clair, sans aucune tache, légèrement velue, elle ne doit pas être fripée. On peut faire mûrir le fruit à température ambiante, il se conserve une quinzaine de jours dans le bac à légumes du réfrigérateur.

En France on en consomme 1 kg 2 par an et par personne. Ce fruit Kiwi est idéal au petit déjeuner, pour commencer une journée pleine de peps, il est aussi peu calorique avec 58 hcal/100 gr et son apport en micronutriment est élevé.

Grâce à ses fibres : 2,5gr /lOOgr il aide à lutter contre la paresse intestinale. Il est aussi riche en potassium, et apporte calcium, magnésium, fer, cuivre, zinc, manganèse, iode…

Le KIWI,  un petit trésor qu’il faut avoir à portée de main !

Chaque année l’Europe en produit 550 0 00 tonnes, l’Italie est le premier producteur de ce fruit délicieux, devant la Grèce qui l’a nommé « Afetinidia », rayon de soleil. La France avec 1500 producteurs, arrive en 3ème position regroupant près de 3 millions de plants de kiwi et une production de 60 à 70 000 tonnes/an.
65% de notre production de kiwi vient des régions Midi- Pyrénées et Aquitaine, Corse, Languedoc- Roussillon, Rhône- Alpes.

Un seul kiwi représente l’équivalent d’une des 5 portions de fruits et légumes par jour recommandés par le Programme national nutrition santé.

 

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.