Les bienfaits de l’activité physique simulés en comprimés ?

Nombreuses sont les personnes qui se demandent pourquoi infliger à soi-même autant d’effort physique surtout durant les séances de fitness. La souffrance supportée par le corps à l’heure de pratiquer du sport en vaut-elle vraiment la peine, sinon pourquoi des scientifiques essayent de reproduire les bienfaits des activités physiques en pilule ?

Reproduire les bienfaits de l’activité physique

Il serait possible bientôt de prendre soin de son corps sans faire le moindre effort physique. Une équipe de scientifiques australiens et danois pourront bien bouleverser le cours de l’histoire, ce qui est jusqu’à présent estimé comme vital en perdrait éventuellement son importance, ou pas. Des chercheurs australiens et danois ont listé les modifications moléculaires dans les muscles résultant des activités sportives. Elle tente de mettre au point un médicament qui va reproduire les bienfaits du sport. Il se trouve que ces bienfaits sont de mieux en mieux identifiés, mais les niveaux d’exercice physique sont pour ainsi dire universellement bas, notamment chez les sédentaires. Selon le docteur Nolan Hoffman, cette recherche a pour finalité de déterminer les mutations importantes de l’organisme et de les reproduire à l’aide des médicaments.

Analyse des changements moléculaires

D’après les résultats d’étude de ces chercheurs, il semble que l’effort physique découle 1000 changements moléculaires des muscles squelettiques. La liste a été publiée dans le journal Cell Metabolism. Cette étude menée par les étudiants de l’université de Sydney et de Copenhague repose sur l’expérience réalisée auprès de quatre patients. Les changements protéiniques au niveau des tissus musculaires squelettiques ont été analysés, suite à un exercice physique de 10 minutes effectué par les 4 individus. Mais ce qui importe c’est surtout le fait de fabriquer des pilules qui puissent mimer la portée de l’activité physique.

Une pilule pour les personnes les plus fragiles

Même si l’idée d’une pilule contre une heure de fitness plaît aux personnes qui préfèrent leur canapé à leur paire de baskets, un tel médicament est surtout destiné aux personnes inaptes à fournir suffisamment d’effort physique et aux plus fragiles :

  • les obèses,
  • les amputés,
  • les blessés de la colonne vertébrale qui ne peuvent plus pratiquer du sport,
  • les personnes atteintes des maladies musculo-squelettiques,
  • les personnes qui souffrent des maladies cardiovasculaires,
  • Les malingres dus aux maladies métaboliques.

Un comprimé ne va pas remplacer l’activité physique

Effectivement, le sport ou l’exercice physique octroie une bonne santé et c’est indéniable. Il n’est pas réaliste de s’attendre à ce que les médicaments puissent remplacer entièrement le sport ou l’exercice physique. Avec la pratique, les gens tirent profit d’une fonction cognitive corrigée, d’une meilleure densité osseuse et fonction cardiovasculaire.

Toutefois avant de créer un médicament capable de pallier le manque d’exercice physique, les chercheurs vont devoir déterminer longuement les transformations biologiques les plus importantes. Il faudra être patient. Aucun médicament de ce genre ne sera disponible avant une bonne dizaine d’années.

En attendant, inutile de se débarrasser de sa carte d’abonnement à son club de gym. Il faut retenir l’importance du sport pour son organisme et de suivre les conseils d’un nutritionniste ou un spécialiste en nutrition et musculation.

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.