Ostéopathie-maman

L’ostéopathie et l’accouchement

Pour la femme, les neuf mois de grossesse ne sont pas toujours constitués que de bons moments. Le calvaire se poursuit encore avec l’accouchement. Si vous êtes enceinte, vous pouvez vous faire suivre par un bon ostéopathe pour faciliter ces étapes cruciales. Il est à noter tout de même que ce professionnel ne peut pas intervenir pendant l’accouchement et il n’est pas non plus un médecin. Ceci dit, vous devez vous faire suivre par un médecin. Les séances d’ostéopathie restent dans le cadre de la préparation à l’accouchement.

L’ostéopathie : pour préparer l’accouchement

Pour ces séances, l’ostéopathe travaille avec la femme enceinte pour accentuer la mobilité de son corps. Lors de la grossesse, il y a de nombreuses contraintes qui s’exercent sur la mère et parfois sur l’enfant. Les séances d’ostéopathie vont alors se concentrer sur l’ensemble de l’organisme afin de soulager ces pressions.

Le spécialiste va plus travailler sur des zones en particulier, notamment au niveau du bassin et sur les articulations qui se trouvent autour comme celle entre la cinquième vertèbre lombaire et le sacrum, celles entre le sacrum et les os iliaques sur chaque côté et celle qui articule le sacrum avec le coccyx.

L’ostéopathe va également travailler sur la symphyse pubienne pour l’assouplir encore plus. Parmi les zones sur lesquelles il va se concentrer, il y a aussi le rachis et le diaphragme. Si vous ressentiez des douleurs liées à la grossesse ou des problèmes circulatoires, l’ostéopathe peut également y remédier tout en préparant votre accouchement.

Des séances d’ostéopathie après l’accouchement

Quelques jours, voire quelques semaines après votre accouchement, vous pouvez revoir votre ostéopathe. Il pourra également vous proposer des séances adaptées à votre état après l’accouchement. Après cette grande étape, l’ostéopathe peut vous aider dans la prise en charge du bébé et des éventuelles lésions à corriger.

Ses séances peuvent également se baser sur la mère uniquement en rééduquant le périnée et en rééquilibrant les structures qui ont pu être affectées pendant l’accouchement, notamment le bassin et le coccyx. Pour celles qui ont eu une péridurale à l’accouchement, les séances d’ostéopathie vont également s’axer sur la colonne lombaire.

En effet, cette fameuse piqûre de la péridurale peut entraîner une fixation de la dure-mère au niveau vertébral et si elle n’est pas traitée, elle peut avoir des répercussions sur l’axe crânio-sacré. Certaines mamans font également face au « baby-blues » après l’accouchement et quelques séances d’ostéopathie peuvent également y mettre un terme.

Comment se déroule une consultation d’ostéopathie ?

Comme pour toute autre thérapie, vous n’allez pas entrer directement dans le vif du sujet pendant la première séance. L’ostéopathe va commencer par l’anamnèse qui va mener le patient à expliquer le motif de la consultation et à identifier clairement ses problèmes de douleurs ou ses problèmes de mobilités.

En quelque sorte, on peut dire que l’anamnèse est un interrogatoire durant lequel le patient devra répondre à des questions pertinentes. L’ostéopathe peut également demander les résultats de vos examens médicaux si vous en avez.

Par ces réponses, l’ostéopathe pourra cerner le problème principal et va poursuivre son interrogation avec des questions qui visent à repérer les symptômes annexes. Ces dernières n’ont pas de liens directs avec le motif de la consultation, mais sont nécessaires pour le bien-être du patient. Lorsque ce spécialiste a  un diagnostic préétabli de l’état de son patient, il passe à la deuxième étape qui est les tests ostéopathiques. Pour ceci, l’ostéopathe va vous demander de vous mettre en sous-vêtements et pendant que vous retirez vos vêtements, il va observer vos mouvements. Il peut également vous inviter à effectuer certains gestes pour mieux évaluer votre capacité à bouger. C’est seulement après ces tests que l’ostéopathe procède au traitement proprement dit et programme les séances.

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.