L’hygiène bucco-dentaire, une priorité pour votre santé

Les français ne sont pas les champions du brossage de dents. Des études récentes montrent qu’en moyenne les français ne se brossent les dents que 43 à 57 secondes et pire encore, moins de deux fois par jour. Bien loin donc de nos voisins européens et sur de l’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire (UFSBD). Quelles seraient donc les bonnes pratiques à mettre en place pour améliorer notre hygiène bucco-dentaire au quotidien et quels sont les risques sanitaires encourus par ceux qui ne respectent pas les recommandations ? Un article pour vous réconcilier avec votre brosse à dents.

Les bonnes pratiques du brossage de dents

Se brosser les dents deux fois par jour est le minimum pour conserver une bonne hygiène. Historiquement, les dentistes recommandaient de le faire trois par jour, c’est-à-dire après chaque repas. Mais depuis 2013 et devant le manque de régularité dans le brossage des dents des français, l’UFSBD a abaissé ses recommandations pour inciter les français à atteindre ces objectifs. Malgré cela, les objectifs sont loin d’être atteints.

De la même façon, il est recommandé de se brosser les dents pendant au moins deux minutes à chaque brossage. Pourquoi deux minutes ? Parce que c’est le temps minimal pour enlever la plaque dentaire fraichement former et retirer tous les restes de nourriture logés dans les interstices. La plaque dentaire se forme à partir de la salive est des restes d’aliments que nous avons mangés. Elle se dépose à la base des dents, au parodonte, attaquent l’émail et les gencives. Si une petite plaque dentaire n’est pas dangereuse, lorsqu’il y a une accumulation trop importante les dégâts peuvent être importants. La plaque dentaire peut se minéraliser et former du tartre. Il faut alors consulter immédiatement un dentiste pour un détartrage.

Quels sont les risques d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire ?

Le risque principal d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire est de déstabiliser le milieu microbien qu’est notre bouche. Notre bouche contient naturellement des bactéries qui forment un équilibre permettant de nous prémunir de plusieurs maladies. Si de plaque dentaire se forme à la suite de mauvais brossage de dents, elle aura tendance à retenir de nouvelles bactéries dans notre bouche. Dès lors, l’équilibre du milieu microbien est menacé et des maladies peuvent se développer.

Une des plus courante est la parodontie. La parodontie est une inflammation du parodonte, c’est-à-dire la base de notre dent. Les bactéries s’y étant accumulées, elles attaquent la gencive ce qui conduit à des saignements ou un déchaussement des dents.

L’endodontie comme solution curative

Il arrive parfois que les dégâts causés par une mauvaise hygiène bucco-dentaire soient irréversibles comme dans le cas d’une pulpite ou d’une nécrose. Dans ce cas, il faut avoir recours à de l’endodontie. Cette technique curative s’attaque aux tissus qui composent la pulpe dentaire. Réalisée chez un dentiste sous anesthésie locale, elle consiste à creuser la dent jusqu’à atteindre la pulpe. Ensuite, un curage mécanique est réalisé pour enlever les tissus morts de la cavité. Le canal pulpaire est ensuite rebouché à l’aide de gutta-percha.

Afin d’éviter ce genre d’interventions, il est donc fortement recommandé de consulter régulièrement son dentiste Vous pouvez par exemple faire appel aux services du Dr Mayo, dentiste à Toulouse.

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.