augmentation-mammaire

En quoi consiste une augmentation mammaire ?

L’augmentation mammaire figure parmi les interventions chirurgicales les plus pratiquées dans le monde. Il s’agit d’une intervention qui nécessite le respect de certaines règles avant et après l’opération. Mais comment fonctionne une augmentation mammaire ? Quels sont les risques liés à l’opération ? 

Comment se fait l’augmentation mammaire

L’augmentation mammaire est une chirurgie esthétique qui a pour but d’intégrer des prothèses mammaires. L’objectif reste l’accroissement concernant le volume des seins. Les chirurgiens usent de leur savoir-faire pour confectionner une nouvelle poitrine à la patiente. Ils utilisent plusieurs techniques comme :
• La mise en place d’implants mammaires en silicone ou en sérum
• Le lipofilling mammaire sert à injecter des graisses au niveau de la poitrine au même titre qu’une liposuccion
• L’augmentation mammaire composite comprend l’intégration d’une prothèse suivie d’une injection de graisses aux alentours de l’implant.
Chaque chirurgien possède sa propre technique au sujet d’une augmentation mammaire. Cependant, l’opération se pratique régulièrement sous anesthésie générale. L’augmentation mammaire à Nice reste une opération assez simple puisque la patiente peut retourner à la maison le soir de l’intervention.
Pour les implants mammaires, le chirurgien procède à l’introduction de deux prothèses en dessous ou sur la glande mammaire. Cette opération détient un pourcentage élevé parmi les diverses méthodes en relation avec l’augmentation mammaire. À l’opposé, le lipofilling mammaire nécessite deux procédés chirurgicaux. Effectivement, il comporte une liposuccion et une injection de graisses sur les glandes mammaires. Le lipofilling mammaire demande plus de temps que les implants.
Pour une <a href= « http://www.chirurgien-esthetique-boucq.fr/chirurgie-seins/augmentation-mammaire« >augmentation mammaire</a> composite, le chirurgien procède à trois interventions. Le premier concerne la liposuccion puis l’injection de graisses et la pose d’implants. La formule offre un résultat naturel pour la patiente après l’opération.
Les patientes peuvent ressentir quelques douleurs musculaires sur le thorax ou le dos à la fin de l’intervention. Le chirurgien prescrit un traitement antalgique pour y remédier. Toutefois, il faudra attendre une quinzaine de jours avant que toutes les douleurs disparaissent.

Les différents risques

Les risques sont en générales liés aux complications sans parler de l’effet indésirable de l’anesthésie générale. Les complications surviennent quand une coque fibreuse vient à se former autour de l’implant. La coque provient de la réaction du corps face aux implants et elle apparaît quelques mois après l’opération. Par ailleurs, les prothèses installées à l’intérieur de l’organisme peuvent rompre et répondre le sérum physiologique ou le gel de silicone dans les glandes mammaires.
Il faut souligner que l’opération apporte quelques cicatrices sans oublier l’arrivée des plis ou des vergetures. Ces derniers surviennent chez les patientes assez minces qui portent des implants volumineux. Les cicatrices provoquent parfois des kystes épidermiques s’ils ne sont pas traités à temps. En outre, le lipofilling mammaire provoque la nécrose des tissus caractérisés par la destruction des cellules. Ceci est dû à l’introduction d’une grande quantité de graisse dans les glandes mammaires.

Bref, l’augmentation mammaire implique le suivi d’une procédure imposée par le chirurgien. L’opération est déconseillée pour les femmes enceintes, les adolescentes ou les personnes qui souffrent de maladie auto-immune. En plus, l’intervention présente des risques importants pour les patientes normales.

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.