Tout ce qu’il faut savoir sur la parodontite

Les infections bactériennes peuvent atteindre tout le monde, et ce à des moments totalement inattendus. Quand celles-ci concernent les dents, la douleur est le plus souvent difficile à supporter. La parodontite figure parmi les cas les plus fréquents à ce sujet, mais comme toutes les maladies de l’homme, des mesures préventives restent existantes.

Qu’est-ce que la parodontite ?

Les gencives qui saignent sont les premiers signes auxquels il faudra être attentif pour ce type de maux. La parodontite se définit comme la disparition des os situés autour des racines dentaires. Ceci rendra la dent beaucoup plus vulnérable. Comme celle-ci n’aura plus aucun moyen d’ancrage, elle pourra s’ôter facilement. Dans ce cas-ci, il sera indispensable de consulter un parodontologue paris, par exemple.

Cette infection est causée par des bactéries spécifiques s’étant multipliées au sein des poches parodontales détruisant ainsi les tissus entourant les dents. Le développement de ces micro-organismes s’avère lié à une hygiène bucco-dentaire douteuse, une consommation de tabac, une maladie systématique comme le diabète, ou encore au stress. Comme la parodontite se présente souvent sans douleur conséquente, il est important de passer fréquemment chez un professionnel afin de la dépister. Ainsi, il sera possible de traiter la chose dès ses débuts. Les chances de réussite se verront de cette façon accrues.

Les soins adaptés à la parodontite

Personne ne souhaite avoir les gencives douloureuses à longueur de temps. Pour remédier à ceci, des traitements sont à adopter. Il en existe certes plusieurs selon les cas, la consultation d’un spécialiste se montre alors impérative. Ce dernier proposera dans un premier temps, un nettoyage spécifique pour se débarrasser du tartre. L’opération consistera ici à frotter les dents de façon à les rendre propres. Ceci aura pour effet d’arrêter la progression de la parodontite. Ensuite, le dentiste procèdera en fonction du degré d’évolution de la maladie. Il pourra entre autres opter pour un soin antibiotique ou une chirurgie.

Pour assurer la guérison du patient, un contrôle tous les 1 à 2 mois sera impératif. Et pour garantir la réussite des procédés, ce dernier se devra à l’avenir, d’avoir une habitude hygiénique stricte et sans failles. Il ne faudra donc plus sauter un brossage après chaque repas.

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.