Se redresser après un événement traumatisant

Un événement traumatisant, ça peut être la perte d’un être cher – de son enfant peut-être – ou frôler la mort, être victime d’un enlèvement ou d’un viol… Dans tous les cas, retrouver son état d’esprit normal n’est jamais facile. Il est impératif que l’entourage fasse preuve de compassion et de patience.


Ce qu’il faut que vous fassiez

Ça prendra forcément du temps d’accepter ce qui s’est passé et de vivre avec les répercussions qui s’ensuivent. Alors, donnez-vous du temps pour bien assimiler ce que vous avez perdu. Néanmoins, il ne faut pas fuir. Au bout d’un certain temps, essayez de savoir et d’appréhender réellement le déroulement des événements. Evitez surtout d’imaginer comment les choses auraient pu se passer autrement. Et puis parlez de votre peine à vos entourages. C’est réconfortant même si c’est difficile. A un moment donné, vous voudrez sans doute être seul (physiquement). Alors, dites-le à vos proches. Petit-à-petit, pensez à l’événement et parlez-en autres. N’ayez pas peur de fondre en larmes parce que c’est naturel et ça vous aide. Les larmes sont des moyens visibles d’évacuation de peine enfouie en soi. Puis, essayez de reprendre la routine de votre vie d’avant. Commencez par de petites choses comme faire des courses, faire la cuisine ou surfer sur Internet… Vous ressentirez après plusieurs le besoin de faire des choses normales avec des personnes normales, sans pour autant parler du traumatisme.

Ce que vous ne devez surtout pas faire

Evitez le refoulement. Il est normal que ce soit dur de repenser au traumatisme pendant la discussion. Il est normal donc de fondre en larmes. Mais, refouler vos sentiments ne vous arrangeront pas mais vous conduira à l’effondrement. Par ailleurs, vous voulez reprendre votre vie d’avant ? C’est bien, mais ne vous précipitez pas. Et évitez surtout l’alcool ou la drogue. L’alcool et la drogue efface temporairement certains événements de notre mémoire. Ça peut soulager pour un moment mais ça n’apporte aucune solution définitive. Loin de là ! Enfin, après un événement traumatisant, vous ne serez pas forcément lucide, ça prendra du temps. Alors ne prenez pas encore de décision majeure susceptible par exemple, d’apporter de grands changements dans votre vie. Vous pourriez en être chamboulé.

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.