Rester motiver pour maigrir

Il est facile d’espérer, mais difficile de se motiver lorsqu’il s’agit de mincir. La plupart des personnes qui ont échoué se sont démotivées facilement. Plus le corps est fatigué et stressé, plus l’envie de perdre du poids s’épuise. La motivation est donc très importante pour atteindre un but à long terme : mincir et stabiliser son poids. Voici comment se motiver pour mincir.

Conserver dès le départ ses réserves de motivation

Après une journée bien chargée, le stress et la fatigue surviennent. C’est justement à ce moment-là que le corps est le moins discipliné, alors qu’il devrait encore se soumettre à une alimentation assez restrictive pour s’affiner. La motivation est comme le muscle, après trop d’effort il s’éreinte. Il est donc important d’user sa motivation de manière raisonnable. La remise en forme et amincissement est perdue d’avance en abusant de ses efforts à la hâte. Inutile de changer toute son alimentation et de berner toute son énergie du jour au lendemain.

Se fixer un objectif raisonnable

La majorité des personnes qui passe d’un régime déséquilibré à un régime bio, qui coure deux heures par jour après s’être habitué à s’immobiliser 24 heures sur 24 sur son sofa, finit toujours par céder à son enthousiasme de mincir. Il faut viser un objectif raisonnable sans devoir infliger à son corps une menue salade verte pour perdre 20 kg dès le premier coup ! Plus l’objectif est facile à atteindre, plus la motivation s’accroit. Un changement après changement de sa mauvaise habitude alimentaire soit de 2 à 3 par semaines permet vraiment de gagner en motivation.

Exemple : diminuer la quantité de son repas à table et ne plus se resservir ; courir 20 minutes par jour, 5 fois/semaine. Les écarts au cours d’un régime ne sont pas forcément interdits.

Un écart pour améliorer la discipline de soi

Une personne qui court s’arrête pour reprendre son souffle durant quelques minutes. Une personne qui vient de travailler intensément ses muscles, se repose après l’entrainement. De la même manière, la motivation a droit au repos. Un repas copieux deux ou trois fois par mois est même nécessaire pour reprendre ses efforts de plus belle. Sortir avec ses amis pour manger de la glace, dîner au restaurant avec son conjoint… Certes, une motivation au plus bas peut se raviver après un écart. Il suffit juste de bien gérer ses écarts et de ne pas faire trop c’est-à-dire plus de trois fois par mois.

Réinvestir la motivation

Après avoir développé au quotidien de bonnes habitudes alimentaires et physiques, avec le temps l’effort ne serait plus qu’un souvenir. Courir 20 minutes par jour sera de moins en moins pénible. La régulation de la nutrition et contrôle du poids sera ancrée dans le style de vie. La motivation sera au beau fixe après avoir atteint les objectifs fixés. Idem pour la fierté et surtout la confiance en soi qui a tendance à ralentir la motivation. L’idée est donc de continuer à réinvestir sa motivation dans de bons rituels. Changer petit à petit ses habitudes à tel point que ses réserves de forces ne peuvent pas s’épuiser.

Nombreux se demande pour maigrir vite : comment faire ? Au lieu de se poser cette question, de rechercher un régime qui fait des miracles, de se fixer un objectif de perdre plus de 10 kg en quelques semaines et de faire 2 heures d’entrainement de sport intensif par jour, il faut d’abord penser à sa survie. La motivation ne se développe pas si le corps s’anémie dès le départ. C’est pourquoi il faut changer progressivement ses habitudes et accepter les écarts pour perdre efficacement du poids.

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.