Naturopathie et vieillissement

Par Andreas Procacci – naturopathe, rebouteux
Atmos centre de soins – Genève

Vivre dans la maladie ou mourir en bonne santé ?

Capture1

Bien que le processus de la mort débute dès la conception, c’est  vers 25 ans, que ceux du vieillissement sont plus facilement observés.
À 35 ans,  les personnes souhaitant effectuer une analyse sanguine approfondie, sont déjà classées dans la catégorie des « seniors ».

Durant les premières années de ma formation en naturopathie, j’entendais dire que le cerveau «préfère» vivre dans la maladie que mourir dans la santé.
D’une certaine façon cela peut paraître logique car comment peut-on imaginer mourir en bonne santé ?

Capture2

Le rythme et les sollicitations de nos vies modernes urbaines et les pollutions diverses et variées que nous subissons quotidiennement sont tous des facteurs de stress que l’organisme humain ne parvient plus à surmonter sans aide et apports extérieurs.

Capture3

L’alimentation, pour autant qu’elle soit saine, fraiche et vraiment biologique, pourrait déjà garantir une bonne part de ces apports, mais combien d’entre-nous est en mesure d’apporter l’attention et le temps nécessaire à l’achat et la préparation d’aliments 100% biologiques et frais ?

Ne dit-on pas également aujourd’hui, que le ventre serait peut-être même notre premier cerveau ?
En effet ! hormis les maladies congénitales ou héréditaires, comment notre cerveau « cérébral » pourrait-il bien fonctionner si notre cerveau « viscéral » ne reçoit pas les bons nutriments pour le nourrir ?
Tous les processus métaboliques, hormonaux, enzymatiques sont directement dépendants des apports nutritionnels.
Encore faut-il que notre intestin soit en bonne santé lui aussi !

Capture4

Capture5
Stress oxydatif, radicaux libres, télomérase, soins anti-âge, cellules souches, mots clés par excellence liés à la santé, parmi de nombreux autres, apparus depuis plusieurs années et qui concernent directement ces processus de vieillissement. Ainsi, Il apparait judicieux de proposer régulièrement des cures de complémentations nutritionnelles, afin de préserver son capital santé.

Capture6

L’évolution des connaissances sur le vieillissement nous apportent aujourd’hui des notions plus précises et prometteuses de ce phénomène paradoxal, dont certaines recherches, notamment relatives aux cellules souches, ont mis en évidence des solutions d’entretien, voire d’amélioration de la santé, même à un âge avancé.

http://www.atmos.ch/index.php/andreas-procacci-naturopathe-rebouteux-geneve/
www.atmos.ch

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.