L’ostéopathie, la guérison par la manipulation des zones sensibles

Approche thérapeutique dont les origines se trouvent déjà dès les années 1870 aux Etats-Unis, l’ostéopathie est une médecine reconnue seulement depuis peu. Cette pratique se repose des manipulations manuelles du système musculo-squelettiques. Le nombre d’ostéopathe en France ne cesse d’augmenter.

Comment se passe une séance d’ostéopathie ?

Ne vous inquiétez pas si en ostéopathie, les consultations varient d’un praticien à un autre. Chacun a sa méthode mais généralement les différentes grandes étapes de la consultation sont respectées. En effet, la première phase est l’interrogatoire. Appelé « anamnèse » dans le jargon ostéopathique, le médecin pose alors toutes les questions nécessaires pour son diagnostic. Il peut même aller jusqu’à demander vos derniers examens médicaux (radio, IRM, prise de sang, etc.) car chaque information est importante.De plus le praticien, sans que vous vous en aperceviez, aura déjà analysé vos déplacements, que ce soit dans la salle d’attente ou lorsque vous vous êtes assis. Tout cela lui permet d’avoir une 1ere idée du problème.
Ensuite, l’ostéopathe passera aux différents tests qu’il juge bon de réaliser. En sous-vêtements ou habillé, les pratiques divergent ici aussi. En effet, la façon dont vous allez retirer vos habits peut également être un complément d’information pour le médecin. Il va ensuite procéder à la palpation et la manipulation des os, des muscles ou encore des articulations. Il aura repéré lors de l’observation et de l’interrogatoire, les zones sensibles, à analyser en priorité. Il procédera également à différents tests afin d’identifier d’éventuels autres maux, qui ne relèveraient pas de sa compétence. On les appelle les tests d’exclusion.
Enfin, vient l’étape du traitement et de la vérification. Généralement en position allongé, le patient devra se mettre soit sur le ventre, soit sur le dos, soit sur le côté en fonction des informations relevées par l’ostéopathe. Il existe également dans certains cas rares que le traitement se fasse en position debout. Sachez que s’il ne le fait pas de lui-même, vous pouvez demander à l’ostéopathe pourquoi il appuie sur cette zone et pas une autre, afin de savoir quelle est réellement sa démarche. Il est important de savoir que certaines zones du corps peuvent avoir des effets sur d’autres zones dont on ne soupçonne pas la liaison. C’est le cas par exemple, des dents et du dos. En ostéopathie, les résultats sont généralement immédiats. L’ostéopathe pourra vérifier tout de suite après le traitement, si cela a fonctionné.

wellness-1989860_960_720

Quand consulter un ostéopathe ?

Les raisons qui peuvent vous mener à consulter un ostéopathe sont nombreuses. Sachez tout d’abord que vous pouvez avoir besoin de leurs méthodes quel que soit votre âge. Certains se spécialisent même dans l’ostéopathie des nourrissons. Vous pouvez faire appel à cette médecine en cas de nerfs coincés, d’articulations enflammées ou encore d’os déplacés. Des cas comme des lumbagos, des entorses, des sciatiques ou même des troubles du sommeil peuvent être géré par un ostéopathe. Vous pouvez consulter le registre des ostéopathes pour trouver des informations complémentaires. N’attendez pas que la douleur persiste avant d’aller consulter. Il est toujours plus facile de guérir aux prémices de la douleur.

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.