Les vertus de la reine des près –Filipendula ulmaria

Il existe certaines plantes dont chacun a déjà entendu le nom sans savoir à quoi elles ressemblent. La reine des prés ou filipendula ulmaria est de celle-là. Tout le monde vous dira qu’effectivement, il l’a déjà croisée. Utilisée dans de nombreux traitements par la médecine, il est aussi possible de la cultiver au jardin pour en faire ensuite des infusions avec un léger goût d’amande, la cuisiner ou la transformer en d’exquises gelées.

Territoire et culture

Connue depuis des siècles, la filipendula ulmaria est une plante mellifère très répandue à travers toute l’Europe. La seule zone où on ne la trouve pas est le pourtour du bassin méditerranéen car elle a une préférence pour les prairies humides et le bord des cours d’eau. Haute d’environ un mètre, sa tige est rouge, ses feuilles vertes avec une face interne grise et ses inflorescences vont du blanc-crème au jaune. Elle est aussi très rustique puisqu’il est possible de l’observer jusqu’à l’altitude de 2000 mètres.

Au jardin, il est très facile de se procurer un sachet de graines qui sera à mélanger avec quelques poignées de sable fin. Le semis se réalise en surface avant qu’un léger arrosage vienne déclencher la germination. L’année suivante, la multiplication sera plus simple par division des rhizomes.

Ses vertus à la maison

La reine des prés, ancêtre de l’aspirine a livré la plus grande partie de ses secrets au fil des siècles. L’essentiel de ses molécules actives se situe dans les sommités fleuries séchées. Son action, associée à celle du cassis est très utilisée dans le traitement des articulations douloureuses, sans qu’aucun effet secondaire ne lui soit associé. Une étude a démontré que les patients réussissaient, grâce à la reine des prés à réduire fortement leurs doses d’antidouleur. Une autre de ses actions est de dilater les vaisseaux comme l’aspirine. Elles sont donc contre-indiquées de la même manière, selon les pathologies. Elle tonifie le cœur et aide à résorber les œdèmes douloureux. Mais, son utilisation la plus fréquente concerne l’élimination d’eau et de la cellulite. Les fleurs, séchées au moins une année sont prises en tisane de manière régulière. Il est bien sur possible de combiner son action avec celle d’autres plantes, à condition de toujours prendre conseil auprès d’un pharmacien compétent.

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.