Les dents incluses: définition, conséquences, et traitement

 Comme toute anomalie au niveau de la dentition, les dents incluses peuvent avoir des conséquences assez graves. Il est donc important de visiter régulièrement un dentiste Longueuil afin d’anticiper toute complication et d’agir avant l’aggravation de la situation. 

 Qu’est-ce qu’une dent incluse?

Dans le jargon médical, une dent incluse est toute dent qui n’est pas sorite correctement de la gencive et qui reste donc bloquée dans l’os. Ce blocage dans l’os de la mâchoire est soit total ou partiel. D’une manière générale, les dents les plus touchées par ce phénomène sont les canines maxillaires, les molaires, et les dents de sagesse. Plusieurs raisons sont à l’origine de ce problème. Une dent peut parfois pousser dans une mauvaise direction et entraver par conséquent la progression d’une dent adjacente. Dans d’autres cas, une dent incluse peut résulter d’un manque d’espace au niveau de l’arcade dentaire ou bien d’une densité excessive de l’os maxillaire. Une dent incluse peut être cariée comme n’importe quelle autre dent et doit être traitée convenablement dans une clinique dentaire Longueuil.

Quelles sont les conséquences d’une dent incluse?

Si elle n’est pas traitée convenablement chez un dentiste Longueuil, la dent incluse peut avoir des complications assez graves. En fait, la progression anormale d’une dent incluse risque souvent de causer une inflammation au niveau de la couronne et des tissus. Certains patients peuvent sentir des maux de tête dus à la pression qu’exerce une dent incluse sur la racine de la dent adjacente. Une dent incluse cariée peut également contaminer toutes les dents avoisinantes. Plus rarement, une dent incluse peut développer des tumeurs et contaminer les gencives. Dans tous les cas, il convient de visiter une clinique dentaire Longueuil afin de faire les radiographies nécessaires et d’évaluer exactement la dangerosité situation ainsi que les risques encourus.

L’extraction: est-ce toujours nécessaire?

Certes, les dents incluses peuvent avoir des conséquences assez graves que ce soit au niveau fonctionnel ou esthétique, mais l’extraction ne s’avère pas toujours être la seule option à envisager par le dentiste traitant. En effet, c’est seulement après l’examen minutieux et la réalisation de plusieurs radiographies panoramiques que le médecin peut prendre la décision d’extraire la dent incluse ou bien de réaliser un traitement convenable. Parfois, un simple traitement orthodontique peut contraindre la dent incluse à sortir correctement par traction. Cette opération simple, qui peut se faire sous anesthésie locale, consiste à relever la gencive afin d’accéder à la dent incluse et y coller un petit boitier servant à la traction. Ce mécanisme doit être réactivé selon une échéance définie par le chirurgien-dentiste, laquelle varie habituellement entre 4 et 8 semaines. Lorsque la dent incluse est dite ankylosée (soudée à l’os maxillaire) ou bien lorsque la déformation est très développée, l’orthodontiste ne peut pas réaliser la traction. Dans ce cas, l’extraction de la dent incluse s’impose comme mesure à la fois préventive et palliative.

Conclusion

La dent incluse est une dent qui n’arrive pas à se développer et à faire son éruption de manière normale. Les raisons de cette anomalie sont très diverses. Elle peut également avoir des complications assez graves. Cela dit, il convient de visiter un dentiste dès les premiers signes afin de suivre le traitement nécessaire.

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.