Le succès du sevrage dépendra du choix de votre cigarette électronique

La sélection du matériel est primordiale pour plusieurs raisons : tout d’abord, parce qu’un modèle va être adapté à un vapoteur mais pas forcément à un autre utilisateur et que ce choix va déterminer la réussite ou non du sevrage. D’autre part, il en va de l’image de la e-cigarette et sa crédibilité car un fumeur qui abandonne la vape, c’est une personne qui va exprimer sa déception et à sa perplexité sur la cigarette électronique.

Pour quel appareil le vapoteur doit-il opter ?

censure-cigarette-electronique

C’est en ce sens que le travail des vendeurs de boutiques spécialisées et leur conseils d’utilisateurs, ainsi que les initiatives des blogs et les forums de cigarette électroniques dans l’aide et l’information des vapoteurs débutants sont essentiels. Hélas, la loi Santé de Marisol Touraine va interdire dès mai 2016 toutes les parutions en faveur de ce substitut nicotinique, que ce soit sur les sites internet, les affiches, les tracts, les rassemblements de citoyens, etc… Nous parlerons ici que de matériels mais sachez que l’e-liquide va créer divers effets, selon son dosage de nicotine, sa saveur et ses dosages en propylène glycol et en glycérine végétale. A ce titre, il va participer à l’échec ou à la réussite du sevrage.

Quels critères pour bien choisir sa cigarette électronique ?

batterie-cigarette-electronique

Les deux composants les plus importants de la cigarette électronique proprement dite sont la batterie et le clearomiseur. La batterie possède une autonomie, une tension et une puissance. L’autonomie est exprimée en mAh et correspond au temps d’utilisation de votre appareil entre deux recharges. La tension (volts) va être proportionnelle au volume de vapeur et à l’intensité du « hit. » Enfin, plus la batterie sera puissante (watts), plus les saveurs de votre e-liquide seront présentes. Certaines batteries (et mods) propose un réglage du voltage et du wattage. En résumé, pour bien choisir votre cigarette électronique, vous veillerez à ce que l’autonomie de la batterie soit adaptée à votre dépendance et donc, à votre consommation. Il faudra également juger de l’intérêt dans votre cas d’un réglage du voltage et du wattage au vu de votre attachement à la densité de vapeur, à la présence du hit et à la restitution des parfums de votre recharge.

Le clearomiseur, l’une des pièces maîtresses

clearomiseur

Intéressons-nous maintenant au clearomiseur. L’inhalateur en lui-même ne présente pas de points très importants, hormis sa contenance, sa matière de fabrication… C’est surtout sa résistance qui doit attirer votre attention et plus particulièrement, sa position dans le clearomiseur et sa valeur. La valeur d’une résistance se note en ohm et va avoir une incidence sur votre ressenti : plus celle-ci sera élevé, plus vous aurez de ressenti des arômes, plus elle sera basse et plus vous bénéficierez de vapeur et de hit. Par exemple, avec une résistance de moins de 1 ohm, c’est à dire une résistance sub-ohm, vous aurez une vapeur très puissante. Parlons maintenant du positionnement de la résistance. Si elle est placée dans le centre du clearomiseur, comme sur une eGo Ce4 ou un Kanger T2, vous autre une vapeur plutôt chaude. Au contraire, si la résistance est dans la partie basse du clearomiseur (Clearomiseur bottom Coil), la vapeur produite sera plus tiède, voire froide. L’intérêt des clearomiseurs Bottom coil est de pouvoir compenser la puissance de votre batterie. En effet, si vous installez un clearomiseur à résistance centrale sur un batterie à fort voltage, votre e-liquide, déjà chaud à la base, va atteindre une température telle que vous devrez supporter un goût de brûlé désagréable. Si vous utilisez un clearomiseur à vapeur tiède ou froide, même avec une tension de batterie très haute, votre e-liquide et votre vapeur restera dans une température raisonnable.

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.