L’acupuncture : quels bienfaits pour quelle prise en charge ?

L’acupuncture est une médecine douce et qualifiée de pratique alternative. Elle est inscrite par l’UNESCO au patrimoine immatériel de l’humanité depuis 2010.5 000 médecins la pratique en France. Comment fonctionne cette pratique complète et parfois méconnue, qui vise à agir tant sur l’état de santé physique et psychique ? À quels remboursements pouvez-vous prétendre en suivant des séances d’acupuncture ? Réponses.

Le fonctionnement de l’acupuncture

L’acupuncture est une médecine douce complète, une pratique « couteau-suisse » qui peut être indiquée pour traiter de nombreux troubles. L’acupuncture s’attarde en effet sur le stress emmagasiné et sa libération, afin de rééquilibrer l’énergie du corps humain. Le principe de base de l’acupuncture est le suivant : douze méridiens, des vecteurs d’énergie, traversent notre corps. L’acupuncture (via les petites aiguilles) peut agir sur ces méridiens. L’acupuncture agit ainsi directement au niveau des messagers de la douleur, et traite les maux d’une façon globale. De la « macro-médecine » en quelque sorte.

Une douleur au ventre, un problème au pied, des troubles de la mémoire passagers… Pratiquement tous les désagréments peuvent, potentiellement, être traités. Un acupuncteur va agir sur des points actifs précis du corps, auxquels correspondent des chaines de voies nerveuses, qui vont transmettre un message jusqu’aux centres cérébraux. C’est pourquoi cette technique peut être utilisée pour traiter tant des douleurs inflammatoires articulaires que des allergies, des douleurs dentaires ou encore des problèmes d’incontinence !

La prise en charge des consultations d’acupuncture

L’acupuncture étant une médecine douce, elle bénéficie de conditions particulières de remboursement. La Sécurité Sociale peut prendre en charge une partie du coût des séances, mais il faut pour cela faire appel à un médecin conventionné. Une prise en charge de 70% sur la base d’une consultation de médecin généraliste sera réalisée… mais attention aux dépassements d’honoraires ! Il est fréquent de voir des prix à la séance supérieurs à 35, 45 voire 55€.

Si vous choisissez de passer par un acupuncteur non-conventionné, aucune prise en charge ne sera alors effectuée par la Sécurité Sociale. Que vous suiviez le parcours de soins ou non, il est nécessaire de disposer d’une assurance complémentaire pour profiter d’un remboursement maximal. Bien souvent, les mutuelles proposent des forfaits spécifiques médecine douce, avec un budget annuel ou à la séance octroyé (plus de renseignements sur mapa-sante.fr/remboursement- acupunture). Cela vous permet de suivre plusieurs séances et ainsi d’avoir un traitement via l’acupuncture dans le temps, sans faire trembler votre porte-monnaie.

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.