Guide pour mincir à la ménopause et pré-ménopause

Vers la cinquantaine, toutes les femmes sont confrontées à la ménopause. C’est un phénomène naturel et non une maladie, d’après la culture médicale et sociale, la femme prenne du poids durant la ménopause. Pour afficher une silhouette plus tonique et pour combattre les kilos superflus, il convient de suivre ce guide.

Reconnaitre la pré-ménopause et ménopause

La ménopause est une période où les ovaires de la femme cessent d’engendrer des hormones de la reproduction (les œstrogènes et progestérones).

Pré-ménopause

Les symptômes de la pré-ménopause sont :

-les anxiétés,

-les insomnies,

-dépressions,

-Sensations de ventre gonflé

-Maux de tête assez fréquents.

Ménopause

Dès que les signes de la pré-ménopause s’annoncent, il faut déjà penser à sa « ligne ». Par la suite, la femme fait face à la ménopause proprement dite, dont les signes sont :

-Absence des règles durant plus d’une année

-Sécheresse vaginale

-Sueurs pendant la nuit

-Bouffées de chaleurs

Certes il n’est pas facile de maigrir durant cette période due aux dérèglements hormonaux, mais ce n’est pas non plus impossible.

Mincir dès la pré-ménopause

Nutrition adaptée

Afin de pallier contre les mauvaises surprises que réserve la ménopause, il est nécessaire de réagir dès la pré-ménopause. Il faut entreprendre une alimentation adaptée, en mettant le frein sur le sucre, bonbons, viennoiseries, sodas. La femme devra aussi consommer moins de produits gras tels que les sauces, mayonnaise, barbecue.

Activité physique

Il est préférable de ne pas recourir à une vente produit pour maigrir durant la pré-ménopause. Il suffit de suivre ce régime léger et de le combiner à une activité physique. Il ne s’agit pas de passer des heures en salle de gym pour partir de bon pied vers l’amincissement à la ménopause, mais plutôt de faire de la marche ou de courir régulièrement dans un parc durant une demi-heure.

Mincir pendant la ménopause

La femme en ménopause gagne aisément en kilos superflus, localisés notamment au niveau du ventre et des hanches. Sans pour autant manger plus, elle est confrontée à la mise en réserve de graisse, ainsi qu’à la fonte musculaire.

Faire le plein de fibres

Pour un régime équilibré durant la ménopause, la femme doit faire le plein de fibres alimentaires (30 g par jour). Les fibres sont constituées dans les légumes, légumineuses (pois secs, lentilles, haricots), dans les fruits, noix, amande, pains complets et céréales à grains entiers.

Consommer des protéines

Pour avoir un poids santé, il est nécessaire de stabiliser la glycémie et de stimuler la sensation de satiété en consommant des aliments source de protéine à chaque repas : œufs, poisson non pané, sans sauce (90 g), volaille sans peau (90 g), fromage pas plus de 20 % de matières grasses (ricotta ou cottage), viandes maigres (75g), une portion de veau ou de poulet, des charcuteries végétariennes (ex : saucisses de soya).

Éviter les aliments trop sucrés

La femme en ménopause doit limiter sa consommation de sucres concentrés. Au lieu de manger de la crème glacée, elle devrait prendre du yogourt nature. A la place d’une boisson bourrée de sucre, sodas, jus de fruits ou de légumes sucrés, il faut boire du lait de chèvre ou de vache ou de la boisson de soya nature.

Durant la pré-ménopause ou la ménopause, il est interdit de suivre des régimes trop sévères. Il devient de plus en plus difficile d’atteindre le poids santé si la question « les régimes ne servent-ils plus à rien ? » se soulève. L’effet yoyo ne fait que perturber la donnée programmée sur le poids dans l’organisme. Donc il vaut mieux tourner seulement vers une alimentation équilibrée et faire de l’exercice pour réduire son tour de taille.

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.