Comment réagir en cas d’arrêt cardiaque de quelqu’un dans la rue ?

Vous êtes témoin de quelqu’un qui a perdu connaissance et qui ne respire plus. Pour sauver sa vie, n’attendez pas une minute de plus pour l’aider. Votre première réaction sera d’appeler les secours, mais en attendant qu’ils arrivent, savez-vous les gestes à faire pour garder la personne en vie ? Si vous voulez tout connaitre sur la façon de réanimer une personne victime d’arrêt cardiaque, découvrez tout dans cet article.

Tout sur l’arrêt cardiaque

On parle d’arrêt cardiaque quand le sang qui apporte de l’oxygène n’arrive plus au cerveau et au cœur, cela entraine en quelques secondes des lésions cérébrales irréversibles. Il touche tout le monde sans exception. Toutefois, l’arrêt cardiaque est plus présent chez les hommes de plus de 55 ans. Plus de la moitié de ces morts subites surviennent à domicile, environ 70 % et le reste dans les lieux publics. Ce qui est le plus triste, c’est que la plupart des témoins de ces accidents ne savent pas quoi faire.

Savoir identifier un arrêt cardiaque

Une personne est victime d’arrêt cardiaque lorsqu’elle s’effondre et reste inerte au sol. La victime est inconsciente si elle ne parle et ne fait aucun signe quand on lui parle. C’est là qu’il faut appeler les pompiers et les SAMU. En les attendant, il faut vérifier sa respiration. L’arrêt cardiaque est confirmé si elle ne respire plus. Pour s’en assurer, confirmez l’absence de mouvement en mettant la main sur le ventre. Si c’est le cas, il faut rapidement faire une réanimation cardio-pulmonaire.

Les gestes à faire en cas d’arrêt cardiaque

– L’appel à l’aide : demandez aux personnes présentes de contacter vite les secours. S’il n’y a personne, faites-le vous-même. Appelez le 112, le 18 ou le 15 en disant « arrêt cardiaque ». Vous pouvez maintenant commencer les premiers soins.

– Le massage cardiaque : cette intervention va permettre au sang de circuler dans le corps quand le cœur n’y arrive plus. Elle consiste à masser le patient en attendant l’arrivée du défibrillateur. Vous devrez placer la victime en position allongée sur le dos et vous mettre à genou auprès d’elle pour faciliter le massage. Mettez le talon de votre main au centre de sa poitrine et l’autre main au-dessus de la première. Maintenant, appuyez 4 à 5 fois bras tendus et coudes non fléchis, puis relâchez pour que la paroi remonte. Faites cela 100 fois par minute jusqu’à ce que le patient réagit ou que les secours prennent le relais.

– La défibrillation : pour relancer le cœur du malade par un choc électrique, il faut un défibrillateur (le meilleur du moment est le défibrillateur Telefunken entièrement automatique). C’est un appareil simple d’utilisation et sans danger, car l’utilisateur va être guidé vocalement tout au long de la réanimation. Il faut coller les électrodes sous la clavicule et sous le sein gauche. Ensuite, connectez le câble pour une analyse du rythme cardiaque. Une fois connectée, il ne faut pas toucher la victime au risque de fausser l’analyse. Après, deux options sont possibles : le choc recommandé en appuyant sur le bouton qui clignote et le choc non recommandé en reprenant le massage cardiaque.

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.