Ce que vous devez savoir sur l’appareil urinaire

Le corps humain est une machine. Et comme toutes les machines, il a tendance à s’user. Parmi les fonctions complexes, l’appareil urinaire est souvent négligé, pourtant les problèmes qu’il génère, incontinence urinaire entre autres, sont source de frustration, et dans la majorité des cas causent un véritable mal-être.

Le fonctionnement du système urinaire

L’appareil urinaire fait intervenir plusieurs circuits pour fonctionner. Il s’agit des systèmes musculaires, les circuits nerveux conscients et inconscients, mais aussi les mécanismes hormonaux.

Le rôle des reins est de filtrer le sang pour le débarrasser de toutes ses impuretés et ses substances inutiles. Ils le transforment ensuite en urine qui sera conduite vers la vessie par les uretères. La vessie se remplit progressivement par contraction de ces derniers, jusqu’à doubler son volume initial.

Toutes les 24 h, le corps humain peut produire jusqu’à 1.5 litres d’urine, qui demande à être évacué tous les 300 ml environ. La sensation d’envie d’uriner vient du fait que les muscles intérieurs de la vessie soient dotés de capteurs appelés tensiorécepteurs, qui sont stimulés par variation de la tension de la paroi. L’action d’uriner est déclenchée consciemment, le cerveau ordonne aux muscles de se relâcher pour permettre l’évacuation à travers l’urètre.

Incontinence urinaire : comment se manifeste-t-elle ?

Pour comprendre l’incontinence urinaire, il est nécessaire de comprendre les failles qui peuvent survenir dans le fonctionnement de l’appareil urinaire et qui causent cette perte involontaire et incontrôlable d’urine.

L’étanchéité de la vessie est assurée par la présence de muscles internes et externes qui ont pour rôle de comprimer l’urètre et d’agir comme des robinets : les sphincters.

La défaillance des sphincters peut provenir de plusieurs raisons :

• Chez les femmes, on constate souvent un affaiblissement du périnée dû aux grossesses et aux accouchements. Mais cela peut être également dû au vieillissement. Il y a aussi le trouble appelé la descente de la vessie, qui se manifeste par une faiblesse des tissus entre le vagin et la vessie, qui ne peuvent plus supporter son poids.
• Chez les hommes, les problèmes de la prostate et les chirurgies consécutives à ces troubles sont dangereux pour les sphincters.
• Certaines maladies chroniques affectent les muscles par l‘intermédiaire des nerfs : diabète, Parkinson, sclérose en plaques…
• Des médicaments peuvent provoquer un relâchement musculaire : antidépresseurs, décongestionnants…

Une incontinence urinaire est un trouble physique dont on a toujours du mal à parler. Quel que soit le type d’incontinence que l’on rencontre, il existe des solutions discrètes pour vivre avec, si la médecine et la chirurgie ne peuvent pas venir à bout du problème de la personne incontinente.

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.