Agir au bon moment pour faciliter la digestion

La digestion est un processus compliqué, impliquant de nombreux organes, consommateur d’énergie et en lien direct avec l’intellect et le sensoriel. Pour bien digérer il faut agir au bon moment, lorsque c’est possible.

Une étape essentielle, le choix des aliments

La digestion commence par le choix de votre menu. Il aura en effet de nombreuses répercussions sur votre confort.

Plus vous mangerez un menu riche en graisses, plus longue sera la digestion. Un repas équilibré se digère et transite en 24 ou 36 heures quand il faut le double de temps pour un repas de fête.

Un repas riche en protéine induira une consommation plus importante d’énergie qu’un repas riche en glucide. Les protéines sont plus complexes à assimiler.

Si vous choisissez des aliments que vous aimez particulièrement, vous risquez d’en manger plus et de compliquer encore votre digestion avec un apport supérieur à vos besoins.

Mâcher avant la boîte noire…

Première étape importante, la bouche et la mastication : mâchez longuement, suffisamment, surtout si vous êtes sensibles aux gaz intestinaux. La mastication n’est pas qu’une action mécanique, elle s’accompagne de l’imprégnation des aliments par la salive, première attaque enzymatique des aliments.

Les aliments commencent ensuite un long parcours complexe : estomac, foie et pancréas, intestin grêle, intestin, cæcum et colon… Ces organes sont connectés au cerveau par un important réseau de neurones reconnu aujourd’hui par les scientifiques comme un deuxième cerveau. Ces neurones produiraient 95 % de la sérotonine, un neurotransmetteur qui participe à la gestion des émotions. Pas étonnant d’avoir mal au ventre lorsqu’on est angoissé mais il apparaît aussi possible que nos maux de ventre provoquent des angoisses.

La complexité s’accroit encore avec la flore intestinale, élément essentiel du processus de digestion, ces bactéries intestinales représentent 1 à 2 kg de notre poids. Il y a 100 fois plus de bactéries dans notre corps que de cellules.

Quelques éléments pour vous aider à digérer

Certes, tout cela est complexe mais il existe des pratiques et des ingrédients pour vous aider.

De nombreux aliments sont reconnus pour faciliter la digestion, diminuer les ballonnements et les gaz intestinaux : le carvi, le cumin, le fenouil, la feuille d’artichaut… Ils sont disponibles sous différentes formes, gélules, tisanes…

Pour l’estomac, le bicarbonate permet de réduire les aigreurs.

Pour stimuler le transit intestinal il faut être actif (marche, course à pied…) et boire de l’eau.

Et n’oubliez pas que nous sommes tous différents, il n’existe pas de recette miracle. A vous de trouver une hygiène adaptée à vos contraintes et des remèdes adaptés à vos troubles.

 

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.