Qui porte des bas de contention ?

Porter des bas ou des chaussettes de contention constitue un véritable dispositif médical destiné à lutter contre les maladies de la circulation sanguine et leurs conséquences. On peut avoir recours à ce dispositif pour soulager des chevilles gonflées, pour une question de confort et pour traiter des pathologies plus lourdes. Dans tous les cas, il est préférable de disposer d’une prescription médicale. Voici quelques infos.

Une prise en charge par l’assurance maladie

Le recours aux bas de contention est relativement fréquent après une intervention chirurgicale chez les personnes à risques. La formation de caillots sanguins entraînant des phlébites et des embolies pulmonaires peut être soit prévenue, soit traitée par l’utilisation de chaussettes ou de bas de contention. Ce dispositif de compression au niveau des jambes favorise la circulation sanguine et le retour veineux, c’est-à-dire le flux de sang des membres inférieurs vers le cœur. La contention peut également soulager les symptômes des maladies veineuses, comme par exemple la douleur induite par un caillot dans le mollet lors d’une phlébite. La contention médicale peut être aussi prescrite aux femmes enceintes, qui peuvent pendant la grossesse être sujettes à l’apparition de varices et aux symptômes de jambes lourdes. Les athlètes ont recours à cette méthode pour favoriser le retour veineux, et par conséquent l’oxygénation des muscles, indispensable à une bonne récupération. Selon la pathologie il est important de bien choisir la classe de contention de ses bas ou chaussettes.

Voyage en avion et phénomène de jambes lourdes

Le phénomène de jambes lourdes, avec toutes les conséquences qu’il peut impliquer, est très largement constaté lors des longs voyages en avion. En effet, la position assise (sans pouvoir allonger ses jambes) et le manque de mobilité peuvent favoriser la formation de caillots. En d’autres termes, la position statique prolongée a un effet néfaste sur le retour veineux. L’usage de bas de contention est donc une bonne alternative en l’occurrence pour normaliser la pression artérielle et prévenir une insuffisance veineuse. Sigvaris, par exemple propose toute une gamme de chaussettes et de bas de contention, des accessoires médicalement efficaces destinés aussi bien aux voyageurs, aux sportifs, aux femmes enceintes, qu’aux femmes adeptes des talons hauts. Il est toutefois nécessaire d’opter pour la bonne classe de compression. La pression étant exprimée en hg. Vous trouverez, par exemple des bas de contention de 15-20 mmhg exerçant moins de pression que des bas de 30-40 mmhg… Chaque patient ayant des besoins différents il est nécessaire de demander un avis médical.

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.