Pose d’implants dentaires : les différentes options

Il existe différentes procédures pour effectuer un implant selon le cas du patient. La pose d’implant dentaire Marseille consiste à remplacer une dent naturelle par une racine et couronne artificielle. Le choix reviendra au spécialiste en implantologie dentaire suite à divers examens qu’il effectuera avant l’opération.

Pose d’implant dentaire en une seule étape

Dans ce type d’installation, on pose le capuchon de cicatrisation en même temps que l’implant dentaire. Dans ce cas, l’expert en chirurgie dentaire n’aura à établir qu’une seule procédure chirurgicale. Lorsque l’ostéointégration, qui est le phénomène de cicatrisation osseuse, sera aboutit, le praticien mettra en place la couronne. Si le patient est totalement édenté, il aura à poser une prothèse.

Pose d’implants dentaires à deux étapes

Dans ce cas-ci, on met en place tout d’abord l’implant suivi d’une vis capuchon placée juste au-dessus. On le recouvre ensuite par un tissu gingival permettant de rendre la vis invisible. On laisse l’os se cicatriser durant quelques mois. À la fin de cette période, l’implant sera découvert, et c’est seulement là qu’on met en place le capuchon de cicatrisation. On laisse par la suite la gencive cicatriser tout autour. L’avantage avec cette technique est qu’il y aura moins de risque d’infection ainsi que de rupture d’implant. L’inconvénient est que le praticien aura besoin d’effectuer deux différentes procédures chirurgicales, ce qui augmentera le temps de traitement.

Pose d’implant dentaire immédiate

A en croire les dires de l’expert en chirurgie dentaire, cette technique est adaptée lorsqu’on pose l’implant dentaire juste après que la dent soit retirée. L’avantage de cette procédure est qu’elle a une durée de traitement réduite. De plus, elle permet de préserver l’os. En effet, lorsque l’os de la mâchoire n’est plus stimulé par la racine de la dent, il se désintègre petit à petit. Cette méthode permet alors d’éviter cette désintégration et assurer ainsi la bonne santé de l’os. Néanmoins, on ne peut pas utiliser cette technique pour toute extraction de dents sous risque d’infection. Son application dépendra de la santé bucco-dentaire du patient. C’est le spécialiste en implantologie dentaire qui déterminera si on peut l’adopter.

Pose d’implant dentaire retardée

Dans cette procédure, on attendra un certain temps après l’extraction d’une dent pour poser l’implant. Cette pratique est très courante, surtout lorsqu’on a suffisamment d’os pour supporter la vis en titane. Si c’est le cas, on n’aura donc pas à greffer un os pour combler la quantité manquante. Dans le cas contraire, on laissera passer un peu de temps pour poser la greffe. C’est seulement après qu’on posera l’implant suivi du pilier et de la couronne après un certain temps.

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.