L’ortie, un vrai régal dans les assiettes… et pour notre corps

C’est une plante mal-aimée des promeneurs, des jardiniers pour les douloureuses brûlures occasionnées à son contact… L’ortie est pourtant tout aussi intéressante que les autres plantes méconnues J.

Comme presque toutes les plantes médicinales, les bienfaits de l’ortie sont connus depuis l’Antiquité. C’est une plante très efficace, comme toutes ces congénères lorsque nous les connaissons. On utilise l’ortie en décoction, cataplasme, etc… selon l’effet désiré pour des problèmes diurétiques, antirhumatismaux, anti démangeaison, etc…

C’est sa toison de poils qui brille dans la lumière qui est responsable des vives brûlures, les romains la nommaient déjà urtica, du verbe urere qui veut dire brûler ! Sachez que chaque poil est creux. Il est formé de silice et se brise au moindre choc, comme on a pu le remarquer lors de nos promenades J. C’est cette cassure coupante qui incise notre peau et y laisse pénétrer un mélange de substances allergisantes qui nous donne tous ces petits boutons que nous ne pouvons gratter pour la douleur que cela occasionnerait.

L’ortie est l’un de nos meilleurs légumes sauvages, mais également elle possède des vertus médicinales.

Quelques qualités reconnues :

  • Elle est un très bon diurétique pour irriguer les organes comme le rein ou la vessie, sous forme de capsules, de feuilles séchées, de jus frais, d’extrait fluide ou de teinture alcoolique.
  • L’ortie en cataplasme associée à l’argile verte agit contre les douleurs de l’arthrite et des rhumatismes.

o   Procurez-vous en pharmacie ou magasin BIO spécialisé de l’argile verte. Préparez de l’argile en mélangeant la poudre à de l’eau jusqu’à obtenir une pâte épaisse. Il existe de l’argile verte toute préparée en magasin BIO…

o   Hachez des feuilles d’orties que vous mélangez à l’argile. Placez la préparation sur la zone douloureuse et maintenez le cataplasme à l’aide d’un linge propre. Gardez ce dispositif au moins 30 minutes sinon deux heures, ou toute la nuit. Répétez l’opération régulièrement.

  • Les feuilles lyophilisées combattent le rhume des foins.
  • La racine soulage la miction en cas d’inflammation bénigne de la prostate. La racine de l’ortie peut être absorbée séchée ou transformée en extrait normalisé.
  • La tisane d’orties

o   Dans une casserole, faites bouillir trois litres d’eau. Quand l’eau est à ébullition, jetez 500 grammes d’orties fraiches et laissez réduire jusqu’à ce que la casserole ne contienne plus qu’un litre d’eau.

o   Filtrez le tout, la tisane d’orties vous permettra de soulager les douleurs liées aux règles, les douleurs liées à la constipation ou les crampes intestinales. Du fait de ses propriétés dépuratives, la tisane d’orties peut également accompagner un traitement contre la cystite.

Utiliser l’ortie tous les jours :

  • Appliquée en lotion, l’ortie lutte contre l’acné, voir la recette de la tisane 😉
  • En bain de bouche, la plante se révèle efficace contre les infections : aphtes, gingivite, angine.
  • L’ortie est aussi une alliée de la femme enceinte, la plante favorisant la stimulation du lait maternel.
  • Je répète encore et encore, qu’il ne faut pas stopper un traitement sans l’avis de votre médecin, pharmacien ou herboriste… encore plus pour les femmes enceintes !

L’ortie a des vertus sanitaires

  • Naturellement riche en vitamines A, B et C, l’ortie est également fortement minéralisée en fer, calcium, magnésium, potassium et phosphore. L’ortie est donc un excellent complément alimentaire en cas de « baisse de régime ». C’est d’ailleurs pour cela que cette plante est conseillée à la sortie de l’hiver J. Pour les végétariens, elle remplace la viande, voir le paragraphe ci-dessous…  Une petite analyse

Bon à savoir : une fois chauffées, les feuilles d’ortie perdent leur caractère urticant. Heureusement ;-). Vu les extraordinaires qualités nutritionnelles de l’ortie, on peut se piquer un peu les doigts… Il existe quelques petites astuces :

  • Mettre des gants, mais pas facile pour la cueillette…
  • Utiliser une paire de ciseau pour couper les sommités des plantes, les trois premières feuilles seulement et l’utiliser doucement comme pince pour mettre votre récolte dans votre panier. C’est la méthode que je préfère…
  • Frotter une feuille de plantain sur les piqûres qui élimine immédiatement la douleur.

Une petite analyse, si vous êtes végétarien c’est que du bonheur…

Elle contient davantage de protéines que le soja. Cela tombe bien j’ai horreur de cela J… Comme je le disais dans un autre article, la richesse de l’ortie en protéines est impressionnante. De plus il s’agit de protéines complètes, donc parfaitement équilibrées en acides aminés et donc comparables à celles des animaux. La nature nous apporte toujours ce dont on a besoin, on n’a pas besoin de viande. L’ortie contient plus de chlorophylle et de fer que les épinards !

Popeye se serait-il trompé ? J

Elle contient également de nombreux sels minéraux. Sa teneur en provitamine A et en vitamine C est remarquable et tout ceci participe à tonifier notre corps à la sortie de l’hiver.

Il est temps de remettre l’ortie au goût du jour !

Vous pouvez faire comme moi si vous êtes dubitatif : en ajouter un peu dans vos soupes au début et vous constaterez que les piquants, une fois cuits et mixés ne sont plus qu’un lointain souvenir et qu’il nous reste à déguster un breuvage vraiment délicieux.

Idées recettes :

Tarte sucrée à l’ortie

  • Faire préchauffer le four à 180° C.
  • Foncer un moule à tarte avec de la pâte brisée
  • Enfourner pour 15 mn
  • Pendant ce temps, mettre à bouillir 450 g de pousses d’ortie, les égoutter, puis les hacher.
  • Battre 3 œufs avec 1 verre de lait et 2 c. à soupe de miel fondu au bain-marie.
  • Mélanger avec les orties hachées.
  • Ajouter 50 g de raisins secs.
  • Couvrir le fond de tarte précuit de 50 g de noisettes hachées, recouvrir du mélange.
  • Décorer de bandes de pâte, saupoudrer d’un peu de sucre roux.
  • Terminer la cuisson à four chaud pendant environ 5 minutes.

Gratin aux deux pommes, à l’ail des ours et à l’ortie

  • Epluchez 2 pommes de terre à chair tendre ainsi qu’une pomme fruit.
  • Coupez le tout en fines rondelles.
  • Ciselez quelques feuilles d’ail des ours.
  • Hachez grossièrement quelques sommités d’orties.
  • Dans un plat beurré, placez une rangée de rondelles de pommes de terre, une rangée de rondelles pomme fruit. Placez quelques rondelles de fromage de chèvre et continuez jusqu’à épuisement des ingrédients.
  • Prendre un pot de crème fraiche épaisse, salez et poivrez, et intégrez l’ail des ours ciselé et l’ortie hachée. Mélangez doucement. Versez cet appareil sur les deux pommes.
  • Saupoudrez de fromage râpé et enfournez pour 45 minutes.
  • Servez avec une salade relevée avec quelques jeunes feuilles de pissenlit.

Bon appétit et bonnes protéines et bonnes vitamines… et bonne santé…J

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.