Les nouvelles techniques chirurgicales

Les innovations technologiques ont bouleversé le monde de la médecine. L’usage de la robotique a permis d’exécuter avec précision les procédures chirurgicales. Les praticiens sont dorénavant assistés par les robots dans leur travail. Ils guident les bras de ces machines au cours d’une opération.

Les nouvelles méthodes chirurgicales

Dans le domaine de la médecine, les robots ont révolutionné les pratiques chirurgicales. Ils facilitent le traitement des diverses maladies et diminuent les marques de cicatrices sur le corps d’un patient. En optant pour une chirurgie robotique, les patients ne feront plus face à un traumatisme suite à une opération. Par exemple : au cours d’une ablation du sein, le robot peut cacher les cicatrices sous les aisselles. L’intervention classique ne permettait pas de faire un trou de 5 cm. Le chirurgien devait opérer à proximité du sein afin de pouvoir placer les prothèses dans d’excellente condition. Avec ce traitement, les patients ne sentiront plus de complexés par leur corps à cause des traces. Les robots ne laissent pas de grande marque. Donc, les gens vont se sentir à l’aise dans n’importe quel vêtement.

Grâce à ces nouveaux appareils, il est plus simple de subir un traitement pour Cancer gynécologique. La machine qui assiste les médecins au cours d’une opération se distingue à cause de l’emploi de plusieurs bras. L’un des bras tient la caméra binoculaire qui va fournir des images en 3D du corps. Les autres bras maintiennent les instruments à employer pendant l’intervention. Ils reproduisent avec précision les gestes indiqués par le chirurgien. À la différence de ce dernier, ils ne tremblent pas.

Les techniques employées en chirurgie gynécologique

Lorsqu’un médecin est contraint d’intervenir au niveau du ventre d’un patient. Il sert de la cœlioscopie. Elle se caractérise par la particularité des incisions sur cette partie du corps. Il n’est plus obligé d’ouvrir le ventre en vue de traiter un cancer gynécologique. Par contre, il va trouer le ventre en le gonflant au gaz carbonique. Ensuite, il fait passer les tubes. Ils sont munis d’une valve en vue d’empêcher le gonflement de l’abdomen. Les instruments pénètrent dans le corps par l’intermédiaire des tubes. La caméra permet de connaître tout ce qui se trouve dans le ventre. Les autres instruments essentiels à l’opération tels que les ciseaux, les pinces, le bistouri…passent aussi à travers ce conduit.

Ce type de traitement se déroule sous anesthésie générale. Toutefois, la Chirurgie robotique ne permet pas de supprimer les risques liés à une intervention chirurgicale. Elle diminue le temps de cicatrisation et d’hospitalisation. Elle empêche l’existence d’erreur au cours de la procédure.

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.