Les bouffées de chaleur : les solutions sans hormone

Un symptôme hormonal très incommodant chez la femme est l’apparition de bouffées de chaleur en période de ménopause. Si le traitement hormonal substitutif s’est avéré être source du cancer du sein et a dû être stoppé momentanément, une solution sans hormone est possible ! Suivez la suite dans cet article.

La phytothérapie contre les bouffées de chaleur

Des études récentes ont permis de combattre les bouffées de chaleur et sueurs nocturnes par un traitement à base de sels minéraux, de vitamines, d’acides aminés, d’oligo-éléments ainsi que de principes actifs issus de diverses plantes. Ce traitement qui ne comporte aucune hormone lutte contre les troubles de la ménopause (excès de chaleur, trouble de l’humeur, prise de poids…) et doit commencer dès la préménopause.

Le traitement par les aiguilles d’or

Un autre traitement par l’acupuncture est possible pour combattre les bouffées de chaleur. Il y a un déséquilibre manifeste entre le haut (sudation extrême) et le bas (froid et lourdeur des membres inférieurs) du corps. C’est pour rééquilibrer cette instabilité physique et corporelle que cette thérapeutique d’origine chinoise opère sur les nerfs choisis judicieusement !

Les résultats sont satisfaisants et ont des effets très bénéfiques dès la toute première séance ! Les effets sont durables si le traitement est suivi dans les règles.

Les plantes antisudorales

Les plantes dites « œstrogéniques » comme le soja, le lin, l’actée à grappes, la sauge et le houblon possèdent des facultés médicinales pour combattre la transpiration excessive liée à la ménopause. Bien entendu, ces plantes ne suffisent pas à elles seules à combattre les bouffées de chaleur, il faudra les associer à d’autres plantes luttant contre l’anxiété et le stress, notamment celles qui favorisent le sommeil.

Contre les bouffées de chaleur, des mesures concrètes

Ne portez la nuit que des vêtements en fibre naturelle et évitez aussi les vêtements serrés ou à la bonne mesure.

La température de votre chambre à coucher ne devra pas dépasser 19 °C, et les couvertures devront être multicouches (drap + couverture + couette) pour être escamotées rapidement en cas de montée brusque de la température, et en fibre naturelle.

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.