Les acouphènes : symptômes et traitements

Beaucoup pensent à tort que la surdité et une audition déclinante sont les seules affections pouvant toucher l’oreille. Toutefois, des récentes études rapportent que près de 10 à 18 % de la population française souffrent d’acouphènes. Ce trouble souvent méconnu peut présager d’autres problèmes auditifs plus graves.

Qu’est-ce que les acouphènes ?

Les acouphènes se manifestent par des bruits stridents dans l’oreille. Ces bruits parasites peuvent perdurer pendant quelques minutes et peuvent gêner plus d’un. Ils commencent à se faire entendre à des moments inopinés. Cela peut parfois troubler la concentration et enclencher de grosses migraines. Quoi qu’il en soit, ces troubles peuvent aussi être bénins. Dans le cas d’une forte explosion, ils sont juste les signes du traumatisme acoustique laissé par des détonations. Il n’existe pour l’heure aucun traitement à ce jour dans la mesure où il s’agit d’une réaction biologique tout à fait normale.

Pour les acouphènes qui cachent d’autres problèmes auditifs, il convient cependant de contacter des praticiens spécialisés. Les spécialistes de l’ORL sont toutefois assez rares. Aussi, il faut connaître quelques astuces pour être pris en charge rapidement.

Consulter un spécialiste pour traiter un acouphène

Les acouphènes ne peuvent généralement pas être traités par un médecin généraliste. Le bruit gênant nécessite une osculation profonde de l’oreille interne. Pour ce faire, les compétences d’un praticien spécialisé en ORL sont requises. Ces professionnels sont aptes à expliquer différentes affections et peuvent conseiller leurs patients sur les mesures à prendre. Pour le traitement de ce type de trouble, il s’agit le plus souvent d’éviter les bruits assourdissants. Dans ce sens, les souffrants doivent se tenir éloigné des écouteurs, de travaux et autres.

Pour les acouphènes causés par un système auditif déréglé, il faut parfois se munir de certaines prothèses. À cet effet, il s’avère indispensable de connaitre des prothésistes confirmés.

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.