Le vrai problème de l’impuissance et comment le résoudre

La plupart des hommes souffrent de dysfonction érectile ou impuissance entraînant un sentiment de gêne et une absence de plaisir lors des relations intimes. Selon les statistiques, le phénomène touche bon nombre d’entre eux d’où l’existence de traitement et diverses solutions sur le marché.

Les causes connus

L’impuissance sexuelle désigne l’incapacité d’obtenir, maintenir ou prolonger l’érection pendant un rapport. Elle repose sur plusieurs facteurs et s’intensifie avec l’âge en entraînant des soucis d’ordre relationnel. On distingue notamment :

  • L’impuissance psychologique : une origine assez fréquente visant essentiellement les hommes de moins de 35 ans. Le trouble de l’érection se manifeste avec l’apparition d’un niveau de stress élevé, après une dépression ou la perte d’un être cher, un épuisement mental additionné par une fatigue intense sur le plan physique et psychique. La peur de l’échec favorise la diminution réceptive du cerveau qui stimule le désir de sa partenaire.
  • L’impuissance physiologique : la faiblesse du corps provoque généralement un dysfonctionnement de l’érection, surtout en cas de maladie comme le diabète, la sclérose en plaques ou une pression artérielle élevée. La consommation de drogues, alcool et tabac pourraient également réduire la performance sexuelle. En ajoutant à la liste, les effets secondaires de certains médicaments impactent le bon fonctionnement de l’organe génital.

Les solutions accessibles

L’impuissance sexuelle incite à changer les habitudes et renforce le sentiment de culpabilité chez les hommes concernés. Le simple fait d’en parler permet de déceler les responsables afin de décider d’un traitement adapté procurant des effets à long terme. L’impuissance peut être traitée facilement, que ce soit avec des médicaments thérapeutiques, des techniques d’homothérapie ou encore par la chirurgie. Le patient aura le choix entre :

  • L’utilisation de la crème Vitaros : destiné au plus de 18 ans, ce produit s’emploie dans le traitement de la dysfonction érectile et se présente sous forme de récipient unidose à usage unique. Le principe actif (alprostadil) provoque une érection sur un délai de 5 à 30 minutes en la prolongeant environ 1 à 2 heures. La crème s’applique à l’extrémité du pénis en plein cœur du méat urétral en tenant compte des précautions à prendre comme le port d’un préservatif lors d’un rapport et les contre-indications stipulées dans la notice concernant l’interdiction du produit en cas d’allergie ou affections. Le contenant comprend un piston, un cylindre et un capuchon de protection accompagné d’un sachet protecteur. La substance doit être administrée avec des mains propres et manipulée avec soin (cliquez ici pour en savoir plus sur la crème Vitaros).
  • La pose d’une prothèse de pénis : une intervention chirurgicale, sous anesthésie générale, découlant la mise en place d’un implant ou une attelle dans l’organe mâle.
  • Une consultation chez un sexologue aide à évaluer la difficulté en procédant par étape dont l’objectif consiste à s’épanouir sexuellement. Le patient bénéficie de conseils personnalisés et méthodes pratiques visant à minimiser les sentiments négatifs.
  • Un traitement sous injection, une procédure assez pénible pareillement à certains dispositifs tels que les pompes à vide.

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.