Le tourisme dentaire: est-ce une bonne alternative?

Depuis quelques années, le tourisme dentaire attire des milliers de patients Canadiens. Ces patients se déplacent souvent au Mexique ou bien à Cuba pour réaliser des soins dentaires et sont séduits par les tarifs très bas en comparaison avec les prestations d’implants dentaires Quebec par exemple ou de facette dentaire Quebec. Sur la balance des couts, il est évident que ces traitement dentaires « low-cost » sont avantageux, mais qu’en est-il sur le plan de la qualité des soins et du suivi médical?

Le tourisme dentaire: pas si rose que ça!

Plusieurs Québécois optent pour des soins dentaires à l’étranger afin de réaliser des économies. Les destinations les plus prisées à ce jour sont le Mexique et le Cuba à cause notamment de la baisse des tarifs. Les opérations consistent pour la quasi-totalité des touristes Canadiens en des interventions avancées comme les facette dentaire Quebec ou les implants dentaires Quebec par exemple. Toutefois, il est important de noter que le niveau des prestations est loin d’être satisfaisant pour tous les patients. En effet, certains praticiens dans ces pays ne respectent pas les normes en vigueur et notamment le temps de cicatrisation pour terminer rapidement et de rentabiliser davantage leur activité. D’autant plus que la qualité de prestation pour la plupart des soins est très inférieure à celle des interventions réalisées par des praticiens Canadiens.

Le tourisme dentaire: à vos risques et périls

Avant de céder aux sirènes du tourisme dentaire, il faut savoir que des pays comme le Mexique ou le Cuba n’adoptent pas des normes de contrôle et de sécurité sanitaire aussi strictes que les normes Canadiennes. Ce qui signifie que les soins réalisés dans ces pays ne subissent aucun contrôle systématique et ne sont donc pas garantis de la même manière que les soins effectués au Canada. Plusieurs dentistes Canadiens ont d’ailleurs tiré la sonnette d’alarme à propos des risques liés à cette tendance de soins discounts qui offrent quasiment peu de garantie sur la conformité des interventions avec les normes Canadiennes. En outre, les cliniques étrangères ne cherchent qu’à maximiser leurs bénéfices en effectuant des opérations rapides sans respect des délais et des intervalles entre les différentes étapes de traitements.

Qu’en est-il à propos du suivi post-opératoire?

Les patients qui partent réaliser des soins dentaires à l’étranger peuvent rarement bénéficier d’un suivi médical approprié. Les prestations low-cost réalisées dans le cadre du tourisme dentaire se font très rapidement et ne subissent pas de contrôle d’évaluation. La durée de voyage ne permet pas non plus de recevoir le suivi post-opératoire nécessaire pour s’assurer de la réussite du traitement. Les patients risquent donc de devoir consulter des praticiens Canadiens à leur retour afin d’évaluer la qualité des soins réalisés à l’étranger.

Conclusion

Après la chirurgie esthétique, le tourisme dentaire arrive en deuxième position au classement des soins réalisés à l’étranger. Le faible cout des prestations réalisées dans les cliniques étrangères notamment au Mexique et à Cuba attirent plusieurs Canadiens à se déplacer et à effectuer ces interventions ailleurs. Cependant, il faut savoir que la qualité des soins n’est pas aussi bonne qu’au Canada. D’autant plus que la plupart des cliniques étrangères ne réalisent pas de contrôles post-opératoires et offrent peu de garanties sur la qualité de formation du personnel soignant.

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.