Le déroulement d’une intervention d’augmentation mammaire

De nos jours, beaucoup de femmes optent pour la pose de prothèses mammaires. En effet, ces dernières trouvent que leurs seins ne sont pas assez gros et cette situation fait une ombre à leur beauté. Pour résoudre leur problème, la chirurgie esthétique a mis à la disposition de ces belles dames l’implantation d’une prothèse mammaire.

Qu’est-ce qu’on entend par augmentation mammaire ?

Une augmentation mammaire est une des interventions chirurgicales relevant de la médecine esthétique. À travers cette intervention, on pose des prothèses au niveau des seins pour que la poitrine augmente de volume. Des fois, la pratique est utilisée pour corriger certaines imperfections qualifiées de ptôse mammaire.
Les chirurgiens choisissent entre deux techniques lors d’une intervention ayant pour objectif une augmentation mammaire. En effet, le plus souvent ils optent pour les implants mammaires qui consistent en la pose de prothèses en silicone.
L’autre méthode est le lipofilling mammaire. Celle-ci consiste en des injections de graisse obtenue par une liposuccion de la patiente.

Comment les chirurgiens procèdent-ils à une augmentation mammaire ?

La manière dont une implantation se fait dépend de la technique choisie par le chirurgien. Elle doit également être compatible avec l’objectif recherché. Toutefois, quelle que soit la technique adoptée, lors de l’intervention, la patiente doit être soumise à une anesthésie générale. Pour ce qui est de la durée de l’hospitalisation, la cliente rentre immédiatement chez elle, une fois l’intervention terminée.
La plupart des patientes optent pour la pose d’un implant mammaire. Avec cette technique, les chirurgiens introduisent deux prothèses en-dessous des glandes mammaires.
Par contre, avec le lipofilling mammaire, l’intervention doit se faire en deux étapes. Dans un premier temps, la patiente doit subir une liposuccion. La deuxième étape est l’injection de la graisse. Pour l’augmentation mammaire à Bordeaux par exemple, elle suit 3 étapes : la liposuccion puis l’injection de graisses. La dernière étape est la pose de l’implant.
À noter qu’après une augmentation mammaire, la patiente peut ressentir des douleurs assez vives au niveau du thorax. Quelque fois, cette douleur arrive jusqu’au dos. Ne vous inquiétez pas, il existe déjà des traitements antalgiques pour soulager ces douleurs.

Y a-t-il des risques ou des contre-indications à cette pratique ?

L’augmentation mammaire est une pratique très courante en matière de chirurgie esthétique. Beaucoup de chirurgiens la pratiquent déjà. Toutefois, comme toutes interventions relevant de la médecine esthétique, elle présente également quelques risques.
En effet, des complications peuvent survenir après l’implantation d’une prothèse mammaire. Une coque fibreuse peut se former aux alentours de l’implant. Dans certains cas, la prothèse peut se rompre. Enfin, la dernière complication consiste en l’apparition de plis ou bien même des vergetures au niveau des seins.
Avec le lipofilling mammaire, la patiente peut se heurter à une nécrose des tissus. Cependant, les chirurgiens savent déjà ce qu’il faut faire pour limiter cela. En effet, ils diminuent la quantité de graisse qu’ils injectent à la patiente.
Enfin, les derniers risquent que les femmes puissent encourir sont les dépressions. Certaines femmes peuvent également présenter des troubles au niveau de leur alimentation.

Pour conclure, une augmentation mammaire est une technique simple utilisée pour améliorer la beauté du corps. Toutefois, il ne faut pas oublier que cette pratique présente quelques revers. De ce fait, avant de se lancer dans de telle intervention, il faut demander l’avis d’un bon chirurgien.

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.