L’art de la torréfaction ou comment choisir son café

En grain, en poudre, corsé, fruité, allongé, serré… il faut souvent 2 bonnes minutes avant de choisir son café! La Bastide de Cabriès vous présente son petit lexique à l’usage du bon buveur de café.

Il existe des centaines de variétés de café dans le monde, dont la saveur diffère grandement suivant le sol, le climat, l’altitude à laquelle les caféier produisent, et la manière dont les grains sont séchés et torréfiés par le producteur.

Les types de café

  • Arabica

L’arabica est la variété de caféier la plus répandue au monde. Le Yémen a été la première région dans laquelle l’arabica a été consommé et dégusté en tant que boisson comme nous la connaissons aujourd’hui. Il existe près de 200 types d’arabicas classés en sous-espèces, dont le Moka fait partie. Actuellement, la production de café est concentrée en Amérique du Sud et centrale, en Afrique de l’Ouest et en Asie du Sud. Le café font partie des produits agricoles madagascar.
L’arabica est parfumé, doux et sans amertume. Ses arômes sont fins, variés et prononcés.

  • Décaféiné

« La décafeination est le procédé par lequel la caféine est extrait des grains de café lorsqu’ils sont encore verts.
Trois procédés sont principalement utilisés de nos jours : le procédé traditionnel ou européen, le procédé à l’eau ou suisse et le procédé CO2/eau ou à l’eau vaporisée.
Ces trois procédés permettent de retirer la caféine presque en totalité (2 à 3 % de résidus). »

  • Robusta

Le robusta essentiellement cultivé en Afrique, au Brésil et en Asie du Sud-Est (Vietnam principalement).
Plus résistant aux maladies, le robusta donne des cafés plus puissants, plus amers et plus riches en caféine que l’arabica, mais avec une intensité aromatique plus faible.

  • Blue Mountain

Pour les plus gourmets, la star du café reste le Blue Mountain, origine de Jamaïque. Produit en très petites quantités, ce grand cru tient sa réputation de sa finesse et de son élégance. Il s’agit du café le plus cher au monde.

Préparations du café
Hormis les préparations courtes ou longues qui varient la quantité d’eau ou de lait du café, l’art de la préparation du café s’est affiné depuis l’apparation du café au Moyen-Orient au VIIe siècle de notre ère.

  • Cappucino

Il s’agit de faire mousser une dose de lait chauffé grâce à un agitateur et de l’incorporer au café. De nombreux coffee shop ont développé l’art de créer des dessins sur la mousse des cappucinos.

  • Espresso

Cette méthode de préparation est originaire d’Angleterre mais les Italiens lui ont donné ses lettres de noblesse dans le courant du XXe siècle.
Une dose de 7 grammes de café finement moulu est infusée avec de l’eau sous une pression de 15 bars. La marque Nespresso a démocratisé l’espresso à domicile avec sa solution de capsules percolables sous haute pression. L’espresso est un café très corsé avec un fort arôme.

  • Latte Macchiato

Il consiste à ajouter une minorité de café à une dose de lait.

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.