La luminothérapie

La luminothérapie est-elle efficace et peut-elle remplacer un traitement médical ?Dans quels cas utiliser une lampe de luminothérapie ? En quoi consiste la luminothérapie et comment choisir une lampe de luminothérapie ?

La luminothérapie qu’est-ce que c’est ?

Le principe de la luminothérapie consiste à s’exposer le visage quotidiennement à une lumière blanche d’une lampe reproduisant la lumière naturelle du soleil. Ces séances ont pour but de prévenir ou de traiter les troubles associés aux dérèglements de l’horloge biologique interne, tels que la dépression saisonnière et les troubles du sommeil.

La luminothérapie, comment ça marche ?

En pénétrant dans l’œil, la lumière se transforme en signaux électriques, ce qui stimule la production de neurotransmetteurs et notamment, de sérotonine, autrement connue sous le nom d’hormone du bonheur. La sérotonine régule l’humeur et gère égalementla production de mélatonine, oul’hormone du sommeil, qui régularise les cycles de sommeil.

Dès l’automne et notamment à la fin du mois d’octobre, au moment où l’on change d’heure, les journées s’écourtent, ce qui diminue notre temps d’exposition à la lumière naturelle, cette lumière naturelle étant, en plus, de moins forte intensité, souvent assombrie par le mauvais temps automnal et hivernal.

c1

La luminothérapie permet donc de bénéficier d’un complément de lumière, qui aura pour effet de réguler sérotonine et mélatonine et ainsi d’éviter ou de mettre fin à la dépression saisonnière.

La luminothérapie, pour qui ?

Pour toutes personnes souhaitant rester dynamiques et garder leur tonus en hiver. Pour tous ceux qui veulent éviter le blues de l’hiver ou encore pour toutes personnes ayant un métier qui les expose au décalage horaire.

Et bien sûr pour les personnes souffrant de dépression saisonnière, soit 5% environ de la population touchée par ce désordre ou trouble affectif saisonnier. La dépression saisonnière est ainsi nommée, car elle apparaît en automne et disparaît à l’arrivée du printemps, en mars ou avril, moment concordant avec l’accroissement de la luminosité, de son intensité et de sa durée.

C2

Les symptômes de cette dépression se caractérisent par une humeur maussade, pensées négatives, un état de fatigue chronique, un gros besoin de sommeil et des réveils difficiles, une baisse de libido, un accroissement anormal de l’appétit ou des crises de boulimie.

La luminothérapie, est-elle efficace ?

Oui, avec un taux de réussite de 75 à 85 %, la luminothérapie a de réels effets antidépresseurs, agissant comme on l’a vu précédemment sur la production de sérotonine, et par conséquent de mélatonine.

Luminothérapie, pour rester en forme toute l’année

En plus de soigner les personnes souffrant de dépression saisonnière, la luminothérapie est aussi recommandée pour garder vitalité et bien-être, la lumière ayant à la fois, des effets vitalisants et antistress.

La luminothérapie peut même être employée en cas de baby blues, de syndrome prémenstruel et de dépression de personnes âgées.

Des séances de luminothérapie pour mieux dormir

La luminothérapie est bénéfique aussi pour les troubles du sommeil.Elle est conseillée également pour les problèmes relatifs au décalage horaire ou liés au travail de nuit et dans ces cas, peut s’utiliser tout le long de l’année.

La luminothérapie, l’alternative aux médicaments et aux antidépresseurs

La luminothérapie consiste en une exposition quotidienne de 30 minutes à 1 heure par jour. Cette thérapie douce a pour avantage d’éviter la prise d’antidépresseurs ou d’autres molécules chimiques pour soigner le patient, à l’instar de l’aromathérapie, ou des médecines traditionnelles chinoises.

C3

Si vous ressentez l’un de ces symptômes, comme de la fatigue physique ou même intellectuelle, du mal à vous concentrer, que vous êtes anxieux, avec  des difficultés à gérer votre stress, que vous vous sentez irritable et supportez péniblement  les contrariétés ou que votre système immunitaire est plus vulnérable en cette saison hivernale, la luminothérapie vous fera le plus grand bien.

Comment choisir sa lampe de luminothérapie ?

Quels critères prendre en compte pour choisir sa lampe de luminothérapie ?

Vérifiez bien que la lampe ou le panneau de luminothérapie correspondent à un dispositif médical, c’est-à-dire à un appareil certifié selon la directive européenne 93/42/CEE. Les lampes de luminothérapie répondant aux normes CE n’émettent pas de rayon ultra-violet nocif pour la peau.

L’unité de mesure d’une lampe de luminothérapie est le lux. Plus votre lampe est puissante, plus les séances d’exposition sont courtes. Avec une lampe de 2 500 lux, l’exposition est de 2 heures tandis qu’avec une lampe de 10 000 lux, ½ heure d’exposition est suffisante. La plupart des lampes proposent au moins 10 000 heures d’exposition, ce qui permet une utilisation durant plusieurs hivers. Les prix varient et démarrent à une centaine d’euros.

Les séances se font de préférence le matin,  en automne et tout le long de l’hiver jusqu’au printemps. Vous ressentirez les effets 4  ou 5 jours après les premières utilisations. Alors, pour passer un hiver en pleine forme, pensez à la luminothérapie !

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.