L’acupuncture, une médecine douce à considérer

Les origines de l’acupuncture

Connue depuis 6 000 ans en Chine, l’acupuncture est une des branches de la médecine chinoise. En Occident, on a commencé à s’y intéresser seulement au début du 20e siècle.

L’acupuncture repose sur une approche énergétique : elle agit sur l’énergie qui circule dans le corps à travers les méridiens. Les aiguilles piquées à la surface de la peau permettent de stimuler ces différents points et ainsi réguler le flux énergétique et les fonctions physiologiques concernées.

L’acupuncture est une médecine alternative intéressante en complément d’autres pratiques. Très utile en cas de dysfonctionnement, elle permet d’aider à traiter une grande variété de déséquilibres : problèmes digestifs (diarrhée, nausée), douleurs inflammatoires (tendinite, arthrose…), affections respiratoires (asthme, rhinite allergique…). Elle est aussi utile en cas de maux de tête, troubles du sommeil, migraines, stress etc..

Lors d’une grossesse, période où la plupart des médicaments sont interdits, le recours à cette médecine douce est particulièrement recommandé notamment pour pallier aux effets secondaires (jambes lourdes, nausées).

Cependant l’acupuncture ne doit pas se substituer aux traitements classiques pour des pathologies plus lourdes qu’elle n’est pas en mesure de traiter. De même, longtemps recommandé pour aider dans l’arrêt du tabac, les bienfaits de l’acupuncture sont aujourd’hui réévalués par certaines études.

Mais surtout, pratiquée régulièrement, l’acupuncture joue un rôle préventif en stimulant un flux d’énergie optimal et en empêchant les maladies de trouver un terrain favorable pour s’installer.

 L’usage des aiguilles dans l’acupuncture

L’application d’aiguilles ne se fait pas dès la première consultation. Celle-ci est entièrement consacrée à un examen clinique et un état des lieux du patient et de ses pathologies. Questionnaire approfondi, palpations, auscultation sont nécessaires pour déceler les déséquilibres énergétiques. Si les aiguilles en elles-mêmes peuvent en rebuter certains, il faut savoir qu’elles sont très fines et leur insertion ne fait guère plus mal qu’une piqûre de moustique. Ensuite, l’effet de l’acupuncture est plutôt relaxant, certaines personnes s’endorment même pendant la séance qui dure généralement entre 15 à 30 minutes.

Médecine douce par excellence, l’acupuncture est absolument sans danger, ni contre-indication ; elle peut même être utilisée chez les enfants. Le seul risque encouru est qu’il ne se passe rien. En France, les praticiens d’acupuncture sont diplômés et sont les seuls médecins pouvant pratiquer cette pratique.

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.