La sophrologie et les maladies de la peau

La sophrologie est une méthode psycho-corporelle qui associe la respiration, la décontraction musculaire et la visualisation d’images positives. Plus qu’une simple philosophie, c’est tout un art de vivre, qui s’inspire de plusieurs techniques spécifiques pour procurer du bien-être. Très efficace comme outil de développement personnel, cette discipline connait des applications dans beaucoup de domaines, notamment en dermatologie où elle soulage significativement les affections cutanées.

Peau et psychisme, un tandem plutôt intriqué

Pour cerner l’utilité de la sophrothérapie dans le traitement des maladies de la peau, il est important de comprendre le rapport entre cet organe et le psychisme humain, principal centre d’intérêt de la sophrologie. En effet, lorsque le cerveau est submergé de tensions à la suite d’un évènement qu’il a du mal à gérer, le trop-plein d’émotions investit les autres organes, en l’occurrence la peau. Cette dernière, particulièrement réceptive, réagit alors par des dysfonctionnements de toutes sortes qui à la longue, peuvent évoluer vers des dermatoses.

Il est ainsi prouvé que la grande majorité des maladies cutanées ont une origine fonctionnelle, c’est-à-dire en relation directe avec des excès de stress et d’émotions. L’acné, l’eczéma, le psoriasis, le rougissement ou encore le phénomène de « chair de poule » en sont d’ailleurs de parfaites illustrations. De plus, les problèmes de peau sont une source supplémentaire d’anxiété et augmentent le stress, qui à son tour accentuera les symptômes : un véritable cercle vicieux s’installe.

Une bonne gestion du stress et des émotions peut donc s’avérer très utile quand on est confronté à des maladies cutanées. La sophrologie est parfaitement indiquée dans ce cadre, et avec une école spécialisée comme l’efds-sophrologie, on peut bénéficier de prestations réellement satisfaisantes en la matière pour soulager ses problèmes de peau.

La sophrothérapie soulage efficacement les maladies cutanées

A l’exception des dermatoses structurales et héréditaires, les problèmes cutanés peuvent effectivement être améliorés, voire même éradiqués par la sophrothérapie. En prévention ou en état de crise, les techniques de médecine douce présentent de véritables atouts pour aider à diminuer les agressions cutanées.

Entre autres, les exercices de relaxation dynamique permettent de libérer les tensions négatives pour ne plus somatiser. Ces pratiques qui aident à gérer les émotions sont très efficientes pour faire circuler l’énergie, et évacuer les contrariétés. En associant le mouvement à la respiration, les exercices de sophrologie aident à se recentrer sur soi-même, à se détendre, à relâcher son corps et son mental. La pratique de la visualisation active par ailleurs la pensée positive, essentielle au cours d’une maladie.

La sophrothérapie permet une meilleure gestion du stress, des angoisses, de la peur et de l’anxiété, favorisant ainsi l’amélioration et la disparition des manifestations cutanées. Mieux, au-delà de l’équilibre physique et émotionnel, cette discipline permet une restauration de la confiance en soi et a un impact positif sur la perception des douleurs psychosomatiques.

La relaxation utilisée en sophrologie permet d’envisager l’avenir de manière plus sereine. De façon progressive, les personnes souffrant de problèmes de peau découvrent qu’elles possèdent des ressources pour se détendre et guérir ainsi leurs maladies cutanées d’origine somatique.

Grâce à des techniques simples basées sur la respiration, la détente musculaire, les visualisations positives et la stimulation créative, la sophrothérapie offre, en complément d’un bon traitement médical, un réel soulagement dans beaucoup d’affections dermatologiques. Une pratique régulière et adaptée permet de bénéficier pleinement des nombreux effets positifs de la sophrologie dans les domaines de la vie (personnel, professionnel, social, familial…)

Pour en savoir plus sur l’intérêt de la médecine douce dans le traitement des affections de la peau, mais aussi dans la gestion du stress, consultez cette page.

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.