Hémorroïde qui saigne : comment la soigner ?

Les crises hémorroïdaires sont provoquées par des veines de la zone rectale qui grossissent et provoquent des douleurs.Dans certains cas, les symptômes peuvent être des saignements et même si cela n’est pas alarmant, il faut tout de même envisager un traitement approprié et efficace pour une hémorroïde qui saigne. Si les mesures ne sont pas prises le plus tôt possible, les douleurs risquent de s’accentuer et d’aggraver votre cas. 

D’où proviennent les saignements des hémorroïdes ?

Soulignons d’abord qu’il existe deux sortes d’hémorroïdes : les hémorroïdes externes plus fréquentes qui se manifestent à l’extérieur de l’anus et les hémorroïdes internes situées à l’intérieur du rectum.

Les hémorroïdes internes comme les hémorroïdes externes peuvent provoquer des saignements, mais à la différence que dans le cas des hémorroïdes internes, il n’y a pratiquement pas de douleur. Les sujets qui observent des traces de sang dans leurs selles sans éprouver cependant des douleurs sont affectés par les hémorroïdes internes.

Avec les hémorroïdes, on remarque généralement un grossissement des vaisseaux sanguins de manière anormale. Or, si les selles frottent les parties veineuses, il y a alors saignement. Dans ce cas, avant de conclure à un cas d’hémorroïde qui saigne, pensez au préalable à consulter un médecin qui établira un diagnostic.

Quelques astuces pour soigner une hémorroïde qui saigne

Les saignements sont très désagréables et peuvent provoquer des démangeaisons comme c’est le cas chez certains patients. Voici quelques conseils pour guérir d’unehémorroïde qui saigne :

  • Consommez plus d’aliments riches en fibres

Les aliments riches en fibres vont améliorer le transit au moment de la digestion et de la défécation. Les tensions qui sont importantes au niveau des veines vont diminuer progressivement et la sortie des selles sera plus facile. La présence des saignements est d’autant plus importante que si les selles sont dures, les fibres vont donc contribuer à les ramollir. Consommez plus de légumes, fruits, céréales…

  • Pratiquez une activité physique

En quoi une activité physique peut aider à réduire ou à éliminer la présence du sang dans le cas d’une hémorroïde qui saigne ?Le sport d’accélérer le métabolisme lors de la digestion des aliments et facilite aussi la production des acides. Si la digestion est facilitée grâce aux activités sportives, il y aura moins de toxines dans l’organisme et donc moins de fréquence pour aller aux selles, ce qui réduira considérablement les saignements.

  • Consommez de grandes quantités d’eau

Pendant une journée, n’hésitez pas à consommer de grande quantité d’eau. Pour une meilleure digestion, il faut une bonne hydratation pendant toute la journée. Non seulement vous irez moins aux toilettes, votre anus sera aussi moins sollicité. De plus, l’hydratation rend les selles molles, ce qui évite de forcer au moment de la défécation.

  • Utilisez des petits sacs de glace

Les saignements sont dus à un gonflement des vaisseaux sanguins qui se dilatent. Appliquez de petits sacs de glace sur la zone anale pendant quelques instants. Au contact de la glace, la dilatation des veines va diminuer, les saignements vont s’atténuer progressivement. Appliquez toutes ces méthodes pour réduire les saignements d’une hémorroïde qui saigne, les résultats seront probants !

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.