Des abdos de bonhomme

Les abdominaux jouent un rôle plus complexe et plus important qu’on ne le croit. D’ailleurs, si vous fréquentez un coach sportif – ce que l’on vous souhaite – vous avez dû remarquer qu’il vous pousse à travailler ces fameux muscles. Et il a raison, car ce sont eux qui vous permettent d’avoir un ventre plat, certes, mais surtout de tenir debout.

Plusieurs abdominaux

Si muscler ses abdominaux n’est pas une priorité pour tous, ça ne devrait pourtant pas être optionnel. Il en va de votre santé. La sangle abdominale n’est pas uniquement constituée de « tablettes de chocolat ». Elle est plus complexe que cela et fait intervenir au moins cinq muscles :

  • le grand droit (rectusabdominis) ou tablettes de chocolat. Il est unique, plat, est attaché au sternum et descend jusqu’au bassin. C’est le plus visible de la sangle abdominale, il permet de maintenir les viscères et de fixer le bassin. Il est divisé en plusieurs segments transversaux. Pourquoi certains semblent avoir des abdos plus divisés que d’autres ? Question de génétique.
  • les obliques (le grand et le petit). Ils se trouvent sur les côtés du grand droit et permettent d’avoir une taille fine, en « V », et de stabiliser le bassin. Le petit oblique se trouve sous le grand oblique.
  • le muscle transverse.C’est le plus profond de l’ensemble des abdominaux. Il contribue au maintien général du tronc et est responsable du ventre plat (ou de son absence !).
  • le psoas.Il fait la liaison entre les cuisses et les abdominaux. Il permet l’échange des forces entre le tronc et les jambes.

Notez que d’autres muscles et de nombreux ligaments et tendons sont étroitement rattachés aux muscles abdominaux.

Leur rôle

Chaque muscle ou groupe de muscles abdominaux a un rôle bien précis et mérite d’être entretenu. S’attacher à ne muscler que le grand droit dans un but esthétique est une erreur. Déjà, cela crée un déséquilibre visible, surtout si les obliques ne sont pas musclés,mais en plus, votre tronc s’en trouvera fragilisé parce qu’incomplet.

Rappelons que ces muscles servent à « fermer » la cavité abdominale et à protéger les organes vitaux tels que le foie, la rate et les reins d’éventuels coups, chute ou accident. Ils jouent aussi un rôle important dans la pression intra-abdominale.C’est-à-dire qu’en se contractant, ils participent à de nombreux processus physiologiques tels que la défécation, l’accouchement et les vomissements.

En se décontractant, ils permettent de gonfler la cage thoracique d’air, et en se contractant légèrement, ils l’en expulse. D’ailleurs, le blocage de la respiration est une condition importante de l’effort. Elle permet de se maintenir debout lorsqu’on porte de lourdes charges, lors d’une séance de musculation par exemple.

Comme nous l’avons mentionné plus haut, les abdominaux permettent de se tenir debout et de résister à la pesanteur. C’est l’une des différences essentielles entre l’homme et l’animal. Le premier est le seul être à disposer de muscles si puissants que la station sur deux membres n’a pas de secret pour lui.

Si vous parvenez à vous pencher en avant, sur les côtés, et à réaliser des rotations avec votre buste – à être mobile en somme – il faut les en remercier. Notons que dire « je n’ai pas d’abdos » signifie seulement qu’on ne les voit pas (la faute aux poignées d’amour ?), parce que tout le monde possède ces muscles.

Pour qu’ils deviennent saillants, il n’y a pas de secret. Il faut travailler dur avec et trouver un coach, être patient et ne pas manger trop de sucre ni de gras car ces derniers se plaisent à déposer une couverture bien chaude sur votre sangle abdominale.

abdominaux2

Crédit photo (détail des muscles) :

https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=287550

 Abdominaux1

Crédit photo (homme torse nu) :

https://www.flickr.com/photos/30974608@N02/

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.