Comment trouver le juste milieu entre médecine classique et médecine naturelle ?

Généralement, la médecine classique est celle à qui les patients font appel lorsque ceux-ci ont des problèmes de santé quelconque. En effet, d’un simple rhume jusqu’aux maladies cardiaques, en passant par les fièvres, les diarrhées, les allergies et autres infections, la médecine classique s’attaque à ces symptômes et vient rapidement à bout de certaines affections grâce aux traitements médicamenteux utilisés. D’un autre côté, la médecine naturelle ou la médecine douces appuie sur l’hygiène de vie et se pratique à l’aide de substances naturelles telles les plantes ou avec des moyens naturels comme la réflexologie, la kinésithérapie… La question qui se pose : comment trouver le juste milieu entre médecine classique et médecine naturelle ?

Traitement des pathologies avec la médecine classique

Ce qu’il faut savoir sur la médecine classique, c’est que celle-ci intervient lorsqu’un patient souffre d’une pathologie ou d’une infection. Le médecin, celui chargé d’ausculter les patients propose ainsi des médicaments comme des antibiotiques, des anti-inflammatoires et d’autres encore pour soigner les maladies, les blessures, les fractures…La médecine classique se charge également de réparer les anomalies détectées dans le corps ou sur les corps tels les kystes, les fibromes, les condylomes ou verrues génitales… grâce aux chirurgies et à l’utilisation de nombreux outils comme les lasers.

Traitement des pathologies avec la médecine naturelle

Contrairement à la médecine classique jugée comme trop agressive par certains praticiens, la médecine naturelle traite les maux par des substances naturelles provenant généralement de plantes, mais aussi des moyens naturels comme des massages et des pressions sur les zones endolories. La médecine douce se présente également comme un moyen préventif contre certaines maladies chroniques et certaines infections.

Depuis des temps immémoriaux, les remèdes naturels ont pu venir à bout de nombreuses maladies et c’est encore le cas maintenant. Bien que les médicaments permettent d’enrayer efficacement certaines pathologies, ceux-ci peuvent occasionner d’autres dégâts sur le corps. En effet, une prise prolongée d’un anti-inflammatoire peut entraîner un ulcère de l’estomac. Également, les médicaments peuvent engendrer des dépendances chez les patients comme les anxiolytiques, les barbituriques et les analgésiques. Trouver le juste milieu entre ces deux médecines n’est pas chose aisée. Si la médecine classique agit rapidement, mais peut agresser en conséquence, il suffit de calmer les effets de celle-ci avec les remèdes naturels de la médecine douce qui sont sains pour le corps humain. On peut utiliser la médecine naturelle comme une complémentaire à la médecine classique ainsi qu’en accompagnement de traitements lourds.

 Pour plus d’informations, visitez le site http://zen-coaching.fr/

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.