Comment choisir son pendule de radiesthésie ?

En radiesthésie, le pendule est un petit objet composé d’une masse suspendue à un fil que l’on apparenterait à un collier. Une fois en possession de son expérimentateur, ses oscillations possèdent une signification ésotérique. Les variétés de pendules sont nombreuses, à chacun de choisir selon ce qui lui convient le mieux. Pour ce faire, plusieurs critères sont à prendre en compte :

Choisir selon l’utilisation

En premier lieu, il est nécessaire de définir les raisons pour lesquelles le pendule est nécessaire à son propriétaire. Certaines personnes en ont besoin pour répondre à leurs questions ; d’autres veulent localiser une personne, un endroit ou encore un objet ; son usage peut aussi être lié à la géobiologie, à la recherche sur plan, aux soins énergétiques, ou encore aux jeux d’argent, etc.

Choisir selon la matière

Après avoir défini les besoins liés au pendule, le second critère de choix concerne la matière. Les modèles en laiton sont les plus polyvalents dans la mesure où ils servent à la fois à poser des questions, à faire des recherches sur plan, à faire de la géobiologie, à prodiguer des soins énergétiques, ou encore à jouer à des jeux d’argent. Ceux en aciers sont également assez passe-partout, tout comme les pendules en pierre mais ceux en bois ne répondent qu’à des besoins spécifiques, comme la recherche de réponses à des questions.

Choisir selon le poids et la forme

Le poids et la forme des pendules comptent également lors du choix de ceux-ci, surtout d’un point de vue esthétique. Les professionnels et les initiés en la matière peuvent opter pour les modèles dont le poids excède 18 g qui sont les plus difficiles à manier. Les moins expérimentés doivent choisir des pendules plus légers pour commencer. En ce qui concerne les formes, le choix est vaste :

– pendule goutte, avec une cavité à l’intérieur du pendule, avec ou sans chambre.

– pendule pointe ou aiguille, avec ou sans facettes

– pendule rond ou cylindrique

Et tant d’autres modèles encore à découvrir ; pour ce faire, cliquer ici.

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.