Comment choisir sa contraception ?

La contraception est un dispositif qui a pour objectif de permettre d’avoir des rapports sexuels tout en évitant une grossesse non désirée. Celle dite régulière permet pour la majorité des femmes de l’arrêter quand elle le souhaite pour avoir un enfant.

La contraception s’est très vite répandue en France depuis le années 70. En effet, 6 millions de femmes prennent la pilule chaque jour pour gérer leur fécondité. Ce qui engendre une prise de 21 à 28 pilules tous les mois pendant plus de trente ans et équivaut à des milliers de comprimés à avaler correctement (sans oublie, sans retard, etc).

Vous pensez qu’il s’agit d’une mission impossible ? Pour certaines non, pour d’autres ça peut en effet l’être et pour éviter les accidents, il existe plusieurs autres moyens de contraception. Mais alors comment choisir la bonne solution ?

GERMANY : Multicolored condoms-Illustration

Méthodes barrières

On y retrouve les préservatifs masculins et féminins, le diaphragme et a cape cervicale. Ces contraceptifs empêchent les spermatozoïdes de pénétrer dans l’utérus. Seuls les préservatifs agissent efficacement contre les IST. Et il est conseillé d’utiliser des spermicides en complément du diaphragme ou de la cape cervicale.

Méthodes hormonales

La pilule, le patch, l’anneau vaginal, l’implant et le SIU (Système Intra-Utérin) hormonal sont des méthodes contraceptives hormonales.

Seul ou en association aux œstrogènes, le progestatif a pour objectif de bloquer l’ovulation en modifiant la glaire cervicale et par conséquent en évitant que les spermatozoïdes n’atteignent le col de l’utérus.

Méthodes sans hormones

Le DIU (Dispositif Intra-Utérin) au cuivre, la stérilisation sont des méthodes sans hormones. On retrouve également les méthodes dites «barrières». Ces dernières empêchent les spermatozoïdes d’entrer dans l’utérus.

Le DIU au cuivre quant à lui, détériore les spermatozoïdes pour éviter l’ovulation.

La stérilisation implique une intervention chirurgicale. Il s’agit donc d’une méthode permanente et irréversible.

Méthodes de longue durée

Pour celles qui ne souhaitent pas se préoccuper de leur contraceptif, le SIU et le DIU au cuivre sont une alternative efficace. Méthodes réversibles, elles ont une longue durée d’action (de 3 à 10 ans).

Ces solutions peuvent également être appelées «LARC» (Long-Acting Reversible Contraception).

Conseils pour éviter les accidents avec les préservatifs

–          Sortez couvert ! et soyez prudents lors de l’ouverture de l’emballage ;

–          Ne pas utiliser de lubrifiants à baes d’huile avec les préservatifs en latex ;

–          Préservez le préservatif à plat dans un endroit sec, à l’abri de la chaleur ;

–          Vérifiez que le marquage CE ou NF soit apposé ;

–          Vérifiez la date de préemption.

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.