Comment bien choisir le volume de vos prothèses mammaires ?

Le choix du volume d’une prothèse mammaire est important autant pour les modifications esthétiques qu’il procure que pour les conséquences générales sur la santé qu’il implique. Ce choix doit se faire d’un commun accord entre la patiente et son médecin afin que l’augmentation mammaire soit parfaitement réussie.

Les implants mammaires doivent paraître naturels

Les raisons qui motivent une augmentation mammaire sont multiples. La poitrine peut être trop petite depuis toujours ou les seins peuvent être asymétriques. Elle peut être tombante ou bien avoir été modifiée par la grossesse. L’intervention peut également être motivée par une poitrine ayant souffert d’une forte perte de poids.

Dans tous les cas cette opération de chirurgie esthétique doit se faire dans le respect du corps et en ayant une approche réaliste en ce qui concerne le volume de l’augmentation mammaire. Il faut que le volume soit en harmonie avec la silhouette de celle qui estime nécessaire cette chirurgie des seins.

Si le volume se voit lorsque l’on est habillée, le naturel se voit lorsque l’on est dénudée. Il est donc essentiel de prendre en compte ces deux paramètres pour obtenir un résultat satisfaisant.

Pose de prothèses mammaires : une bonne préparation est indispensable

Pour s’assurer d’une réussite à la fois physique et psychologique, il convient de bien se préparer à la pose des prothèses mammaires. L’intéressée doit solliciter plusieurs rendez-vous auprès de son chirurgien plastique. Celui-ci pourra lui expliquera les différentes possibilités qu’offre la chirurgie esthétique. Le choix du volume, idéalement déterminé en fonction de la morphologie de la patiente, sera confirmé par des essais voir des simulations sur ordinateur. On pourra souhaiter ou non la présence du conjoint ou d’une amie, toujours de bons conseils.

Ces étapes préparatoires doivent permettre de démontrer que « plus gros » ne signifie pas systématiquement « plus beau ». Il faut savoir que le regret d’avoir choisi un trop fort volume amène souvent à procéder à un retrait des implants pour en choisir de taille plus réduite. Ce choix est en général mal vécu sur le plan psychologique.

<h2>Prothèse mammaire : ne subissez pas les effets de mode !</h2>

La taille moyenne demandée pour une prothèse mammaire est en constante évolution. Si en Europe elle se situe autour de 280cc elle est de 350cc aux Etats-Unis. Tout est question de mode et de culture. En règle générale, plus la silhouette de la patiente est fine plus on aura tendance à privilégier des implants mammaires de petite taille.

Une prothèse mammaire de 200cc procurera le passage à une taille supplémentaire et fera évoluer un bonnet A vers un bonnet B ou un bonnet B vers un bonnet C. Un implant mammaire de 300cc permettra un gain d’une taille et demi et le passage d’un bonnet A à un bonnet C. Il faut donc bien peser le pour et le contre avant l’intervention chirurgicale pour ne pas la regretter.

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.