carthagea-avis-2

Carthagea et avis à prendre en compte : l’arnaque en toute sérénité

Carthage est une ville historique, encore porteuse des restes de l’Empire romain et désormais lieu de résidence du président de la République tunisien, ainsi que certaines des couches sociales les plus élevées du pays. Un cadre idyllique pour écouler ses vieux jours et résider en maison de retraite, dont s’inspirant de nombreux prestataires. Mais toutes les résidences pour seniors ne sont pas à recommander : découvrez la sociétéCarthageaet notre avis sur la question au fil de cet article !

Les maisons de retraite Carthagea et notre avis

Les sonorités ne riment pas entre Carthagea maisons de retraite et arnaque, pourtant cette société n’a aucune peine à escroquer ses prestataires lorsqu’elle en a l’occasion. L’objectif ? Réduire les coûts au maximum afin de maximiser les marges générées par le service proposé.

Si améliorer la visibilité d’une entreprise sur le web a ses avantages, tout travail mérite salaire.Et il semblerait que cette société de résidences pour seniors s’accommode parfaitement de ne pas régler les agences, les collaborateurs et prestataires free-lance travaillant à l’amélioration de cette visibilité. Il est d’autant plus aisé, dans ces conditions, de proposer un service qualifié « haut de gamme » !

Des ficelles vieilles comme Mathusalem

Travailler dans le secteur du grand âge présente un avantage certain, celui de viser une clientèle aisée, capable de dépenser des sommes importantes pour des prestations d’aide, de résidence, d’accueil et d’accompagnement au quotidien. C’est sans doute pour cette raison que Carthagea dont notre avis n’est pas des plus reluisants propose une maison de retraite à Yasmine Hammamet.

La fiabilité de la clientèle cible rime également avec facilité lorsque les obligations ne sont pas honorées, et telle est l’éthique professionnelle portée par cette société peu scrupuleuse !

La voie de la facilité, c’est celle choisie par cette entreprise lorsqu’elle bénéficie d’un service de qualité, mais qu’elle s’affranchit de tout paiement pour cela. En voulant améliorer son e-réputation, cet établissement s’est toutefois exposé à des risques bien plus grands : à savoir, perdre le statut indûment gagné et voir sa visibilité sur le web se réduire comme peau de chagrin. Ou pire… Passer dans les négatifs.

Il n’est pas nécessaire d’en dire davantage sur les maisons de retraite Carthagea et notre avis sur la question. L’escroquerie est vieille comme le monde, les sociétés frauduleuses ont toujours existé, et existeront toujours.

L’escroquerie commerciale, ou la fin de vie d’une relation de confiance

Mais Carthagea et notre avis sur son arnaque conduisent à une autre problématique : lorsqu’un fournisseur ou un prestataire a affaire à un client mauvais payeur, cela peut avoir des incidences parfois critiques sur son activité professionnelle.

Les impayés représentent un problème de grande envergure, qui pénalise tous les secteurs, et ce, à tous les niveaux. Si une économie forte est encore le meilleur moyen de limiter les risques, il n’en reste pas moins qu’au-delà du simple retard de paiement, des clients en parfaite capacité d’honorer leurs factures choisissent délibérément de ne pas le faire.

C’est le cas de Carthagea et de son arnaque bien rodée, à s’offrir des services sans les payer. Un tel comportement n’est pas acceptable et ne permet pas d’entretenir des relations saines avec ses partenaires commerciaux.

Et, si cette société est capable d’une telle imposture à l’égard de ses prestataires, que doit-on penser du traitement réel octroyé aux pensionnaires, à ses propres clients ? Les prix ne sont-ils pas bien trop élevés comparativement aux services proposés ? Comment être sûr que chacun en aura pour son argent ? En d’autres termes, il ne s’agit ni plus ni moins que de la fin de vie d’une relation de confiance au long terme.

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.