Assurance décès : ce qu’il faut savoir

Il est courant qu’on fasse parfois la confusion entre assurance décès, assurance vie et assurance obsèques. Pourtant, il s’agit de notions bien distinctes, qu’il faudrait bien appréhender avant de s’y engager. L’assurance décès consiste à prévoir l’avenir financier de ses proches après sa mort.

L’assurance décès : Qu’en est-il exactement ?

L’assurance décès s’appréhende comme une forme de convention de prévoyance garantissant le versement après la mort du souscripteur d’un capital à une ou plusieurs personnes désignées par celui-ci. D’autres garanties complémentaires peuvent s’ajouter à cette clause notamment celle relative aux risques d’invalidité, d’incapacité ou en cas de mort accidentelle.

À partir du moment de la souscription jusqu’à l’échéance du contrat, le souscripteur versera des cotisations régulières à son assureur selon un échelonnage préalablement choisi. Les cotisations peuvent être mensuelles, trimestrielles ou annuelles.

À la mort du souscripteur, le capital est versé aux bénéficiaires préalablement désignés sous plusieurs formes définies par celui-ci. Cela pourra se faire par versement unique ou en tranches comme c’est le cas pour les rentes dédiées à la scolarisation d’enfants. Les contrats d’assurance décès sont de plus en plus préférés au regard de l’avantage fiscal que ceux–ci présentent.

Les principaux types de contrat d’assurance décès

La plupart des gens voient les contrats d’assurance décès comme un tout unique et ignorent alors les subtilités liées à la typologie. En effet, il existe 2 différentes modalités de souscription à ce type de contrats. D’un côté, ona un contrat vie entier et de l’autre un contrat vie temporaire.

  • Le contrat à vie

Il s’agit d’un contrat dont la durée des cotisations est indéterminée. Ce n’est que la mort du souscripteur qui met fin à la cotisation et déclenche la procédure de versement du capital aux personnes désignées. C’est une très bonne option pour protéger ses proches d’une éventuelle baisse de revenus. Il sert également à financer les obsèqueset l’éducation d’éventuels enfants à charge. C’est la forme de contrat la plus sollicitée, qui, pourtant, n’est pas la seule.

  • Le contrat temporaire

L’assurance décès peut aussi être signée de manière temporaire. C’est dire que le souscripteur définit une période dans laquelle son décès devrait intervenir. Si passé l’échéance, il est encore envie, il ne pourra plus entrer en possession des cotisations déjà effectuées, ni bénéficier de la prime d’assurance.

Il est toujours conseillé avant de souscrire une assurance décès de bien évaluer les diverses tendances et avoir les conseils d’un expert. De ses 160 années d’expérience dans le domaine des assurances, la mutuelle les Ménages Prévoyants met à disposition des professionnels en assurance décès qui vous aiderons à évaluer la pertinence et les modalités d’assurance qui vous conviendraient.

 

Pas de commentaires

Commentaires sont fermés.